Covid-19 : La Guadeloupe assouplit ses restrictions mais la situation reste tendue

istock

La Guadeloupe assouplit légèrement ses restrictions à partir du mercredi 22 septembre, avec notamment le passage du couvre-feu de 19h à 20h et la réouverture des commerces dits « non-essentiels ». Le taux d’incidence est passé en-dessous des 200 cas pour 100 000 habitants mais reste tout de même élevé.

Seulement 1/4 de la population guadeloupéenne a reçu ses deux doses de vaccin

Le problème majeur reste la réticence des Guadeloupéens à se faire vacciner. A peine 25% de la population guadeloupéenne a reçu ses deux doses. Malgré cela, les médecins affirment qu’il faut tenter un début de retour à la vie normale. Selon Patrick Portecop, chef de service du Samu du CHU de Guadeloupe, « L’impact du confinement sur la population est loin d’être négligeable ». Il espère que la combinaison rentrée scolaire et déconfinement, ne soit pas davantage pourvoyeuse de « rond-point épidémiologique ».

A lire aussi

 

2 soignants sur 3 ne sont pas vaccinés contre la Covid-19

Une crainte à laquelle s’ajoute la méfiance des soignants eux-mêmes puisque 2 sur 3 ne sont pas vaccinés. Cependant, hors de question d’envisager la suspension des contrats de travail comme l’explique Bruno Jarrige, directeur de la crise médicale du Covid au CHU de Guadeloupe, « Notre directeur est pour l’instant, dans l’incapacité de faire appliquer cette loi. Cette loi, de facto, fermerait 2/3 des lits du CHU. Si on les suspend, il faut fermer une grande partie de l’activité qui va se retourner contre les prises en charge des patients ». Si cette première étape de déconfinement se déroule dans de bonnes conditions, une deuxième étape devrait être franchie début octobre.

Emma Guessel

Retrouvez le reportage de Emma Guessel ici 

 

Retrouvez l’actualité du Classique