Un festival des rêves pour l’ouverture de la nouvelle saison de l’Opéra de Lille !

L’opéra Sémélé dirigé par Emmanuelle Haïm, des concerts, mais aussi une multitude de manifestations : autant de raisons de venir chaque jour à l’Opéra de Lille du 6 au 16 octobre pour y rêver ensemble.

Avec la production de Sémélé, Emmanuelle Haïm à la direction musicale et Barrie Kosky à la mise en scène font de l’oratorio de Händel un véritable opéra baroque, ponctué de rêves, hallucinations, trahisons et vengeances.

Le claveciniste Justin Taylor révèlera, quant à lui, les illusions sonores dans un programme Scarlatti-Ligeti, tandis que le jeune ensemble La Tempête tentera la transe avec un concert intitulé Hypnos, où se croisent liturgies anciennes et avant-gardes.

Les solistes du Concert d’Astrée feront entendre de rares cantates baroques retraçant les amours de Jupiter… Autres chimères, autres ensorcellements : L’Instant Donné réunira des airs de toutes époques sur un hypnotique clavier de verres, et les langueurs de la poésie syrienne et la mystique des chants soufis prendront corps avec la chanteuse et joueuse de oud Waed Bouhassoun.

La soprano Sheva Tehoval chantera les miroirs trompeurs de l’amour, reflétés par la mélodie française. Pour ceux qui aiment donner de la voix, un atelier invitera à interpréter l’un des chœurs de Sémélé, puis à parcourir, avec La Tempête, de nouvelles géographies musicales. Enfin, le Quatuor Ébène osera une « jazz session » après les Métamorphoses nocturnes de Ligeti…

Un autre œil sur l’Opéra : c’est ce que proposera chaque jour la visite chorégraphique et fantaisiste de Julie Desprairies. Une autre voix, c’est ce qu’offriront les histoires lues chaque soir dans l’intimité de la Rotonde, en prélude aux concerts.

Une expérience rêveuse et joyeuse, à vivement partager !

Sémélé ou la traversée des songes