Leif-Ove Andsnes dévoile le second volet de son « Mozart Momentum »

Mozart Momentum 1786 est le second volet d’une série de deux double-albums de Leif Ove Andsnes et du Mahler Chamber Orchestra. L’année 1786 fut, à l’aune de la vie et du génie de Mozart, une annus mirabilis (année miraculeuse), comme le montre abondamment ce double album.

Leif Ove Andsnes et le Mahler Chamber Orchestra explore l’année 1786, la plus créative de Mozart au piano

Après le succès de leur Beethoven Journey, Leif Ove Andsnes et le Mahler Chamber Orchestra s’associent une fois de plus pour le lancement d’un autre grand projet pluriannuel intitulé Mozart Momentum 1785/86, qui les voit explorer l’une des périodes les plus créatives et les plus marquantes de la carrière du compositeur. « Quand on se rend compte de la rapidité avec laquelle Mozart s’est développé au début des années 1780, on ne peut que se demander : pourquoi est-ce arrivé ? Que s’est-il passé ? », commente Leif Ove Andsnes. « Et c’est tout l’objet de ce projet. Il s’agit de l’élan de sa créativité à l’époque, qui doit avoir été inspirée par la nécessité de ce genre de concerts et de pièces dans lesquels il pourrait déployer toutes ses capacités en tant que compositeur, interprète et improvisateur. Pour résumer, notre projet est destiné à montrer les différentes facettes de Mozart. En rassemblant toutes ces œuvres, nous explorons Mozart en tant que compositeur et interprète, savourant un niveau de créativité que peu d’artistes dans l’histoire ont atteint et qu’aucun ne surpassera », précise-t-il.

A lire aussi

 

Avec ce second volet, le pianiste norvégien et les musiciens de la formation chambriste (qui a fêté ses 25 ans en 2022) peaufinent le portrait du « divin Mozart » par le prisme de l’année où son écriture pour le piano s’est avérée la plus révolutionnaire et créative : 1786. On y entend les Concertos pour piano n° 23 et 24 (le seul en tonalité mineur avec le 20ème), le Quatuor pour piano en mi bémol majeur, le Trio pour piano en si bémol majeur et le singulier air de concert « Ch’io mi scordi di te », au cours duquel le piano s’émancipe de l’orchestre pour dialoguer avec la soliste – la soprano Christiane Karg. Les deux concertos pour piano, en dépit de leurs différences de caractère, marquent tous deux un jalon supplémentaire dans l’histoire du genre : « Mozart semble avoir approfondi de plus en plus l’idiome et ses possibilités et essayé de nouvelles techniques. Je ne connais pas de musique qui offre une telle diversité émotionnelle », souligne Leif Ove Andsnes… qui nous captive une fois de plus par son sens aigu de la narration et son impressionnante maîtrise technique.

« MM 1786 – Mozart Momentum » :  Orchestre de chambre Mahler, Christiane Krag (soprano), piano & direction Leif Ove Andsnes (2 CD Sony)

Jérémie Bigorie


Décernés chaque semaine, les Trophées Radio Classique priment un nouvel album, mis à l’honneur notamment dans l’émission « Tous Classiques » de Christian Morin.

Qobuz, la plateforme française de streaming et de téléchargement de musique haute résolution, est le partenaire officiel des Trophées Radio Classique 2021

 

Retrouvez l’actualité du Classique