Philippe Herreweghe dirige la musique sacrée de Bach

Philippe Herreweghe dirige les Motets, la Messe en si mineur, la Passion selon Saint-Jean et une poignée de cantates de Jean-Sébastien Bach

10 disques, véritable épitomé de la musique sacrée du cantor de Saint-Thomas

A travers ce coffret de 10 disques enregistrés pour son label, le bien nommé Phi, le chef gantois nous livre par la même occasion un véritable épitomé de la musique sacrée du cantor de Saint-Thomas. Depuis sa création en 2010 par Philippe Herreweghe, Phi a réussi à se démarquer grâce à son éclectisme, son audace et des productions conçues avec soin. Placé sous la direction artistique du chef belge, ce label peut s’enorgueillir de réunir sous son nom quelques grands ensembles, tels le Collegium Vocale Gent, l’Orchestre des Champs-Elysées et l’Orchestre de chambre d’Anvers.

A lire aussi

 

Le catalogue de Phi s’étend des symphonies romantiques à la musique de chambre, en passant par la musique polyphonique de la Renaissance. Philippe Herreweghe commence ainsi le livret : « les motet de Jean-Sébastien Bach comptent parmi ses œuvres les plus abouties et constituent un sommet absolu de la polyphonie occidentale ; on peut donc se demander pourquoi ces pages restent si peu connues. Ils sont construits sur des textes soigneusement choisis et ordonnés, qui, dans le cadre de l’Invention rhétorique, commandent d’abord la macrostructure. »

Un constant souci de fluidité anime la lecture de Philippe Herreweghe

S’agissant des cantates, « les BWV 226, 227, 228 et 229 ont été composées pour des services funèbres (…) On sait maintenant que les motets à huit voix, tout au moins, doivent être doublés (…) Ces motets de Bach faisaient donc exception à la règle interdisant toute musique instrumentale au cours des services funèbres (…) Il convient ensuite de déterminer un angle d’attaque plus fondamental. Comme pour les cantates et les passions, c’est du texte que jaillit toute l’œuvre, c’est de lui que naît la forme, c’est lui qui sera – au-delà de l’illustration et de l’amplification – véritablement transsubstantialisé ». Un constant souci de fluidité anime la lecture de Philippe Herreweghe, dont l’interprétation, comme il le dit lui-même, « vise à permettre à la parole de s’exprimer musicalement, au discours d’être clair et à l’architecture d’être transparente. »

Jean-Sébastien Bach :  Musique sacrée. Collegium Vocale Gent, dir. Philippe Herreweghe (10 CD PHI)

Jérémie Bigorie


Décernés chaque semaine, les Trophées Radio Classique priment un nouvel album, mis à l’honneur notamment dans l’émission « Tous Classiques » de Christian Morin.

Qobuz, la plateforme française de streaming et de téléchargement de musique haute résolution, est le partenaire officiel des Trophées Radio Classique 2021

Retrouvez l’actualité du Classique