« J’ai honte de la Russie » : La danseuse Olga Smirnova quitte le Bolchoï

Crédit: Elena Fetisova / olgasmirnovaballet.com

Olga Smirnova, ballerine vedette du ballet du Bolchoï a claqué la porte de la prestigieuse troupe moscovite après avoir dénoncé la guerre en Ukraine. La danseuse de 30 ans rejoint la compagnie du Dutch National Ballet à Amsterdam. Une défection qui rappelle l’exil de légendes russes de la danse vers l’Ouest à l’époque soviétique.

Olga Smirnova a été nommée première ballerine du Bolchoï à l’âge de 25 ans

Une des danseuses russes les plus talentueuses et admirées de sa génération, Olga Smirnova, 30 ans, avait vivement dénoncé début mars l’invasion russe en Ukraine, estimant qu’« on ne pouvait pas rester indifférent à cette catastrophe mondiale ». C’est le Dutch National Ballet qui a annoncé mercredi dans un communiqué que cette « prima ballerina » (danseuse étoile) rejoignait la troupe basée à Amsterdam, devenant la 1ère danseuse russe à franchir ce pas depuis le début de la guerre, il y a 3 semaines.

A lire aussi

 

« Je dois être honnête et dire que je suis contre la guerre de toute mon âme. (…) Je n’ai jamais cru que je pourrais avoir honte de la Russie (…) mais aujourd’hui je sens qu’il y a un avant et un après », avait écrit Olga Smirnova sur Telegram. Citée par le Dutch National Ballet, la danseuse, dont le grand-père est ukrainien, a précisé qu’elle pensait quitter le Bolchoï depuis un moment mais que « les circonstances actuelles avaient accéléré ce processus ».

 

Noureev, Barychnikov et Makarova avaient fait défection pendant la Guerre froide

Formée à l’Académie de ballet Vaganova, rattachée au théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, Olga Smirnova a été embauchée en 2011, à l’âge de 20 ans, par la compagnie du Bolchoï de Moscou où elle devint en 2 ans soliste principale avant d’être nommée première ballerine en 2016. Luke Jennings, le critique anglais de The Observer la qualifia d’«instrument physiquement parfait de sa forme d’art ». Depuis le début de l’intervention russe, plusieurs danseurs étrangers ont annoncé leur départ des ballets russes (le danseur brésilien Victor Caixeta du Mariinsky va également rejoindre le Dutch National Ballet) en solidarité avec les victimes du conflit en Ukraine, mais Olga Smirnova est la 1ère danseuse russe à franchir ce pas publiquement. Sur son site, Olga Smirnova indique qu’elle devait danser dans Le Lac des Cygnes, le ballet de Piotr Ilitch Tchaïkovski chorégraphié par Marius Petipa, avec le Bolchoï mardi 22 mars près de Moscou mais le spectacle a été annulé.

A lire aussi

 

L’annonce d’Olga Smirnova rappelle certains épisodes symboliques de la Guerre froide. En 1961, le mythique danseur Rudolf Noureev entra dans l’Histoire en faisant défection de l’URSS à l’aéroport du Bourget, un geste, très médiatisé à l’époque, qui avait été interprété comme une victoire de l’Ouest. En 1974, une autre légende, Mikhaïl Barychnikov, avait fait défection au Canada, 4 ans après celle d’une autre danseuse vedette, Natalia Makarova.

Philippe Gault (avec AFP)

Retrouvez l’actualité du Classique