Agressée à Paris, Julie Berthollet veut s’installer en Suisse

Crédit: camilleetjulieberthollet.com

Alors qu’elle se rendait à la gare de Lyon, le 23 juin, pour prendre un train et retrouver sa famille en Suisse et dans le Jura, Julie Berthollet a été agressée à 2 reprises. Très choquée, la jeune violoniste a confié qu’elle a l’intention de quitter Paris, où elle réside depuis 5 ans avec sa sœur cadette Camille, pour s’installer en Suisse.

Sa sœur Camille va certainement déménager à Annecy

5 ans ça suffit ! En 2017 les sœurs Berthollet, Julie, 25 ans et sa sœur Camille, 23 ans,  s’installaient avec enthousiasme à Paris mais la mésaventure vécue par Julie le 23 juin a certainement sonné la fin de l’idylle entre la ville lumière et les sœurs franco-suisses. Interrogée par le magazine helvétique L’Illustré, la jeune violoniste a raconté les circonstances des deux agressions dont elle a été victime coup sur coup dans le IXe arrondissement.

A lire aussi

 

Julie Berthollet raconte que ce jour là elle s’est fait agresser une 1ère fois dans la rue alors qu’elle se rendait à pied à une station de métro lorsqu’un individu a tenté, en vain, de lui subtiliser son téléphone portable qu’elle tenait à la main. Quelques minutes plus tard a à l’entrée de la station de métro un autre homme lui a violemment arraché un bracelet et 2 colliers dont l’un, en or, lui avait été donné par sa maman puis l’a jetée à terre. La jeune femme a, malgré tout, pris son train gare de Lyon et avoue avoir passé tout le voyage à pleurer, tant elle a été choquée.

 

Julie Berthollet : « A Paris, lorsqu’on dit bonjour à quelqu’un, il le prend comme une agression »

Ce n’est pas la 1ère fois que Julie Berthollet est confronté à la violence à Paris. Son téléphone avait déjà été volé dans le métro. Avec sa sœur, elles ont été harcelées et menacées dans la rue et leur maman a failli être agressée devant son domicile. Les incidents de la semaine dernière ont été « les gouttes d’eau qui ont fait déborder le vase », selon ses propos. Sa décision est prise : pas question de continuer à habiter à Paris ! La violoniste a confié à L’Illustré qu’elle songe à déménager et revenir habiter en Suisse dans la région de Lavaux « où les gens sont polis, où on n’ignore pas l’autre (…) A Paris, lorsqu’on dit bonjour à quelqu’un, il le prend comme une agression » constate-t-elle. Elle pense que sa sœur, violoncelliste avec laquelle elle se produit le plus souvent en duo, quittera elle aussi Paris et viendra s’installer à Annecy, leur ville natale.

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique