Valérie Pécresse : Le jour où Eric Zemmour a ricané alors qu’elle révélait avoir subi une agression sexuelle

Siren-Com/wikimedia commons

Après la victoire de Valérie Pécresse à la primaire des Républicains, les hebdomadaires se ruent sur la candidate LR à la présidentielle, qui fait figure de « nouvelle » alors qu’elle a au moins 20 ans de vie politique.

Valérie Pécresse avait détaille son état de choc, son incapacité à porter plainte mais la séquence fut coupée au montage

Valérie Pécresse confie avoir l’impression qu’on ne l’a jamais regardée. Elle fait la une du Parisien-Aujourd’hui en France avec Marine Le Pen. Elles sont au coude-à-coude pour la deuxième place à droite au premier tour. La présidente de la région Île-de-France fait aussi la une du Point qui titre : Le défi à Macron. Le Figaro Magazine s’y met aussi mais sur la pointe des pieds : Peut-elle battre Macron ? s’interroge le magazine. Enfin Paris Match nous fait entrer dans l’intimité de la candidate LR avec des formule du genre « derrière le sourire, une dame de fer » ou les confidences de son mari Jérôme qui raconte l’avoir rencontrée à un mariage : « je croyais que c’était Valérie la mariée, je suis assis à côté d’elle sans le connaître et le coup de foudre a été immédiat ».

A lire aussi

 

Et puis Paris Match rappelle qu’en 2010, Valérie Pécresse a participé à l’émission de Laurent Ruquier On n’est pas couché, ça s’est très mal passé entre eux. Elle garde en mémoire les ricanements d’Eric Zemmour, alors chroniqueur de l’émission, quand elle a raconté l’agression sexuelle dont elle a été victime dans une cage d’escalier. Elle avait détaillé son état de choc, son incapacité à porter plainte mais la séquence fut coupée au montage. Le soir de sa victoire sur Eric Ciotti, tous les grands leaders de droite se sont fendus d’un tweet ou d’un coup de fil. Elle a apprécié celui de Claude Chirac, « bravo pour ta belle victoire » ou encore celui d’Alain Delon : « je le savais depuis le début ». Le tweet de Nicolas Sarkozy n’est pas venu mais il a téléphoné. Bref, les hebdos amorcent ce matin le portrait d’une femme connue sans l’être, c’est ce que dans le jargon les chroniqueurs appelle la rencontre d’une candidate avec les Français.

David Abiker

Retrouvez la Revue de presse