La voix lactée de Renée Fleming

La voix de Renée Fleming ne cesse d’enchanter les mélomanes du monde entier. Georg Solti parlait de crème fouettée… Dans son dernier album intitulé Verismo, elle chante des airs peu connus de l’époque vériste : Mascagni, Leoncavalo, Cilea… Et bien sûr Puccini. Ce disque arrive au moment où la cantatrice n’a cessé d’approfondir la caractérisation de ses personnages tout en ayant conservé la qualité de son timbre et la splendeur de sa technique.

Dans Passion Classique, elle a tenu à rendre hommage aux grandes chanteuses du passé qui l’ont influencée d’une manière ou d’une autre. Sa gentillesse et sa classe naturelle ont fait le reste.

Voici son programme :

Puccini : Manon Lescault « Sola, perduta » (Renée Fleming)

Madeleines :

Joni Mitchell « Hissing of Summer Lawns »

Stravinsky : The Rakes Progress

George Crumb : Ancient Voices of Children

Programme :

Mirella Freni : Bohème « Si. Mi chiamano Mimi »

Mascagni : Lodoletta (Fleming)

Leontyne Price : Rondine de Puccini « Ore dolci e divine »

Leoncavallo : Zaza (Fleming)

Claudia Muzio : mélodie

Magda Olivero : Adrienne Lecouvreur de Cilea

Callas : La mama morta (Giordano)