Connaissez-vous la flûte de la honte ?

La flûte de la honte était la terreur des musiciens au Moyen-Âge, et elle fait encore frémir aujourd’hui quand on la voit. Il s’agit d’un instrument de torture destiné à humilier notamment les joueurs de flûtes considérés comme mauvais.

 

La flûte de la honte vient des Pays-Bas

Il s’agit d’une invention curieuse. Cet appareil, utilisé au Moyen-Âge, avait pour but de châtier les mauvais musiciens. L’objet, une lourde clarinette en fer, était enchaîné au cou. Le malheureux avait les doigts attachés aux touches, ce qui les empêchait de bouger et les broyait même. Il est donc impossible de sortir un son dans cette flûte, l’objectif étant de seulement donner l’impression que le musicien joue. Mais cette douleur ne suffisant apparemment pas, il devait aussi défiler en ville, sur la place publique, cible de jets de légumes et de fruits pourris.

A lire aussi

 

Même si cette pratique est terrifiante, elle obligeait certainement les musiciens à passer quelques heures supplémentaires à travailler leurs gammes. Cette invention, que le célèbre barde Assurancetourix n’a heureusement pas connue, tire son origine des Pays-Bas. On peut d’ailleurs trouver ces fameux objets au Musée du crime médiéval de Rothenburg ou encore au Musée de la torture d’Amsterdam.

Antoine Mouly

Retrouvez l’actualité du Classique