Amira Casar, une vraie mélomane, une belle artiste

Le grand public l’a découverte dans La Vérité si je mens, excellent film de divertissement, mais le parcours d’Amira Casar est beaucoup plus proche des créateurs, des poètes et des artistes singuliers. Née en Angleterre, d’un père kurde et d’une mère russe, cantatrice, qui a grandi au Japon, qui a travaillé avec Elisabeth Schwarzkopf et qui a été prima donna à l’Opéra de Téhéran, avant qu’on y interdise la musique. Cette magnifique artiste l’a initiée à la musique et à l’art de la diction, si important pour les comédiens. Amira Casar a du mal à parler de sa famille ; on sent des fêlures, des blessures. C’était la première fois qu’elle parlait de sa mère et elle nous a fait un beau cadeau dans Passion Classique. Je crois qu’elle était heureuse de se réconcilier avec une partie de son histoire. Elle l’a fait avec pudeur, élégance et émotion.
C’est une jeune femme passionnée, intense, cultivée. Très sensible. Son programme était magnifique. Il en appelle un autre. A bientôt, Amira.
Le voici :

+ Mes trois Madeleines :
1. PINK FLOYD
– Album : Dark side of the Moon.
– Morceau 2 BREATHE

2. Disc perso
NUSSBAUM de Schuman. Chanté par ma mere

3.CHOPIN
– Album : Frederic Chopin – 10 Mazurkas, Prelude op.45, Ballade op.23,
Scherzo op.31. Ed. Deutsche Grammophon
– Morceau 11: Prélude cis-moll op.45
– Interprète : Arturo Benedetti Michelangeli

+ 6 Musiques Classiques :

1. CARLO GESUALDO
– Album : Sabbato Sancto
– Morceau 1 : Sicut Ovis ad occasionem
– Interprete : The Hilliard Ensemble, Direction : P. Hillier

2. ARNOLD SCHONBERG
– Album : Verklärte Nacht (La Nuit Transfigurée) – Variationen für
Orchester – Dir : Herbert Von Karajan. Ed. Deutsche Grammophon
– Morceau 1 : Verklärte Nacht
– Interprete : Berliner Philarmoniker

3. DIMITRI SHOSTAKOVICH
– Album : Piano Quintet in G Minor. String Quartet 7&8. Ed EMI
– Morceau 9 : Piano Quintet in G Minor – First Movement : Prélude Lento
– Interprete : Sviatoslav Richter (piano), Borodin String Quartet

4. ERNEST CHAUSSON
– Album : Poeme de l’Amour et de la Mer
– Morceau 7 (a partir de 8m30s) : Le temps des Lilas
– Interprete : Irma Kolassi (Mezzo Soprano) – Orchestre Philarmonique de
Londres. Dir : Louis de Froment

5. RICHARD WAGNER
– Album : Tristan et Yseult. Bayeuther Festspiele 1966. Dir : Karl Böhm.
Ed. Deutsche Grammophon
– Morceau 1 : Prélude

6. RICHARD STRAUSS
– Album : Ariadne auf Naxos. Ed. EMI
– CD 2, Morceau 1 : Es gibt ein Reich, wo alles rein ist.
– Interprete : Elisabeth Schwarzkopf Soprano – Berliner Philarmoniker Dir :
Herbert Von Karajan

+ 3 Mélodies d’Amour :

1. MOZART
– Album : DON GiOVANNI. Ed. Deutsche Grammophon
– CD 1, Morceau 21 : Don Ottavio, son morta!
– Interprete : Sena Jurinac (Donna Anna), Ernst Haefliger (Don Ottavio).
Radio-Symphonie-Orchester Berlin. Dir : Ferenc Fricsay

2. RICHARD STRAUSS
– Album : ELEKTRA Ed. Deutsche Grammophon.
– CD 1, Morceau 2 : Allein! Weh ganz Allein!
– Interprete : Inge Borkh ( Elektra )
L’orchestre Statskapelle Dresden
Dir : Karl Bohm
PS chanson d’amour a mes yeux, Electre invoque son pere aimé defunt,
Agamemnon