Valérie Chevalier, l’occitane

Directrice de l’Opéra de Montpellier, Valérie Chevalier a affronté les tempêtes et la disette avec l’énergie d’un capitaine au long cours, elle a su éviter les rochers, repousser les pirates et maintenir le cap avec son équipage. Et voilà madame pourquoi votre fille n’est plus muette.

Voici son programme :
– Georges Bizet, Ivan le Terrible IV. Acte I « Ouvre ton coeur à l’amour qui m’enflamme », par Michel Sénéchal, Orchestre RTF dirigé par Georges Tzipine, 1957
– Rod Stewart, « What a wonderful world » (avec Stevie Wonder)
Ehmedo de Aynur Dogan (Album : Crossing the Bridge) 

Les morceaux classiques :

– Rachmaninov, « Ne pot, krasavitsa, pri mne » Op.4, No. 4 chanté par Anna Netrebko, orchestre du Théâtre Marinsky, dirigé par V. Gergiev
– Janacek, Glagolitic Mass : I. Uvod (introduction)
– Alban Berg, Sieben frühe Lieder : III. Die Nachtigall (chanté par Renée Fleming, Berliner Philharmoniker, dirigé par Abbado)
– Vivaldi, Bajazet. Sinfonia : II Andante molto