Marc Mauillon, le chant de la réflexion

Mercredi 28 septembre, Laure Mézan reçoit à 13h le baryton Marc Mauillon, à l’occasion de son passage à l’Opéra de Dijon pour une série de représentations d’Orfeo de Monteverdi du 30 septembre au 4 octobre.

« On admire chez Marc Mauillon la souplesse et l’intelligence du verbe […] et son timbre singulier, celui d’un caméléon […] Ecoutez comme cette voix de funambule s’éclaircit encore dans la confidence amoureuse. » écrit François Laurent pour Diapason.

Marc Mauillon se situe dans un éventail de tessitures tout à fait remarquable. Même si après ses études au CNSMD de Paris, il prend un tournant plus axé sur la musique baroque, il diversifie son répertoire grâce à des formations à géométrie variable. Cette saison sera marquée par son apparition sur les planches de l’Opéra de Dijon dans Orfeo de Monterverdi, il chantera également le rôle de Pelée dans Alcyone de Marais à l’Opéra-Comique de Paris et à l’Opéra Royal de Versailles. Ces rôles grandioses ne le font pas oublier son affection pour les structures plus intimistes. Pour cette saison musicale il se produira également aux côtés de Jordi Savall ou encore en solo pour présenter son programme « Songline ».

La diversité de ses choix musicaux est le reflet de la richesse et de l’éclectisme de l’ensemble de sa carrière. De nombreuses rencontres ont aiguillé son parcours et façonné le chanteur qu’il est aujourd’hui, vainqueur, rappelons-le d’une Victoire de la Musique en 2010. Parmi ces personnalités on peut notamment citer le gambiste Jordi Savall ou encore, Vincent Dumestre ou encore le metteur en scène Benjamin Lazar. Le chanteur s’intéresse également à la musique contemporaine et s’est notamment fait l’interprète de Marc-Olivier Dupin pour Cachafaz.

En 2014, Marc Mauillon ajoute la corde pédagogique à son arc, en devenant professeur de chant au Pôle Sup’ 93, après avoir donné plusieurs master-classes en France et à l’étranger (notamment à Moscou cette saison). 
(Ré)écoutez le Journal du Classique ICI