Marc-André Hamelin, le génie à l’oeuvre

Ce vendredi, à 13h, Laure Mézan reçoit l’illustre pianiste Marc-André Hamelin à l’occasion de la représentation de Montpellier ce soir. A suivre sur Radio Classique.

Marc-André Hamelin commence l’étude du piano à cinq ans avec son père, pianiste amateur de talent, qui lui révèle le grand répertoire pianistique et aussi des compositeurs aussi originaux que peu connus comme Charles-Valentin AlkanLeopold Godowsky et Sorabji. Il poursuit ses études musicales à l’école de musique Vincent d’Indy avant de partir perfectionner sa technique à l’université Temple de Philadelphie, aux États-Unis, avec Harvey D. Wedeen et Russell Sherman. Il y obtient une maîtrise en 1985.

C’est à cette époque que sa carrière internationale débute avec la victoire du premier prix de la Carnegie Hall International Competition for American Music. Comme pianiste soliste, chambriste, soliste avec orchestre, il mène depuis une carrière très active qui l’amène un peu partout au Canada, aux États-Unis, en Europe et au Japon.
Virtuose au répertoire grand angle il sait pianoter sur une gamme qui va des classiques (HaydnMozart) et romantiques (LisztChopinSchumannBrahms) aux impressionnistes (DebussyAlbéniz). Mais il porte aussi un intérêt particulier aux compositeurs moins connus, souvent réputés injouables, comme Leo OrnsteinNikolaï RoslavetsGueorgui Catoire ou encore Leopold Godowsky.