Guerre en Ukraine : Valery Gergiev, proche de Poutine, sommé de condamner l’intervention russe

Artyom Geodakyan/TASS/Sipa USA/SIPA

La direction de la Scala de Milan, où Valery Gergiev dirige depuis mercredi La Dame de Pique, exige que le chef d’orchestre russe fasse une déclaration officielle dans laquelle il devra prendre « une position précise » contre l’intervention militaire russe en Ukraine. Le Philharmonique de Munich, dont il est le directeur musical, et celui de Rotterdam lui ont lancé le même genre d’ultimatum. À New York, le Carnegie Hall l’a remplacé pour les 3 concerts qu’il devait diriger ce week-end et plusieurs institutions ont annulé sa participation à des concerts dans les prochains mois.

Valery Gergiev a été hué et sifflé lors de la première de La Dame de Pique à Milan

« Nous proposons à La Scala La Dame de Pique dirigée par le Maestro Valery Gergiev qui a déclaré à plusieurs reprises sa proximité avec Vladimir Poutine. Avec le surintendant du théâtre (Dominque Meyer, ndlr) nous lui demandons de prendre une position précise contre cette invasion et s’il ne le fait pas nous serions contraints de renoncer à cette collaboration ». C’est le message que Beppe Sala, maire de Milan et président de la fondation Tetro alla Scala a adressé à Valery Gergiev.

A lire aussi

 

Lors de la première de l’opéra de Piotr Ilitch Tchaïkovski sur la scène de Piermarini, mercredi 23 février, quelques heures avant le début de l’offensive russe en Ukraine, une partie du public milanais a conspué le chef russe avant de laisser place au spectacle qui réunissait Julia Gertseva dans le rôle de la Comtesse, Alexey Markov dans celui du Prince Yeletsky et Asmik Grigorian, qui chantait Liza, accompagnés par l’orchestre et les chœurs de la Scala.La semaine dernière déjà, les syndicats d’employés de la Scala avaient écrit dans un communiqué : « Valery Gergiev n’a jamais perdu une occasion de réitérer sa proximité et son amitié avec le président russe Vladimir Poutine. Il serait important que Gergiev, un homme de culture et, nous l’espérons, un homme de paix, envoie un message d’espoir et de paix à l’Italie et au monde ». La balle est désormais dans le camp de Valery Gergiev. S’il ne répond pas favorablement à cette demande il sera remplacé pour les 4 prochaines représentations prévues à la Scala du 5 au 13 mars.

Valery Gergiev « démissionné » du Festival de Verbier et déprogrammé au Carnegie Hall, Prague et Paris

En Allemagne, Valery Gergiev risque encore plus gros. Le maire de Munich Dieter Reiter, qui supervise le Philharmonique de la ville dont le maestro russe est le directeur musical depuis 2015, menace de mettre un terme à son contrat s’il ne prend pas position d’ici le 28 février contre l’intervention militaire russe en Ukraine. Même pression à Rotterdam où l’Orchestre Philharmonique se dit prêt à annuler tous les concerts dirigés par Valery Gergiev, y compris le Festival Gergiev programmé en septembre. Le Verbier Festival, prestigieux festival de musique classique en Suisse, a annoncé avoir « demandé et accepté » sa démission du poste de directeur musical de son orchestre. À New-York, les dirigeants du Carnegie Hall ont décidé purement et simplement de remplacer Valery Gergiev le week-end prochain. C’est le chef canadien Yannick Nézet-Séguin qui le suppléera à la tête du Philharmonique de Vienne pour les 3 concerts programmés du 25 au 27 février. La participation au concert du 25 au Carnegie Hall du pianiste Denis Matsuev, lui aussi membre du Conseil pour la culture auprès de Vladimir Poutine, a également été annulée (remplacé par Seong-Jin Cho). La Philharmonie de Paris a également annulé les concerts de l’Orchestre du Théâtre Mariinsky que Valery Gergiev devait diriger les 9 et 10 avril et en République Tchèque, la direction du Festival Dvorak de Prague a annulé la participation qu’il devait y diriger le Philharmonique de Munich le 9 septembre prochain.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique