Concert du dimanche soir : George Szell, le démiurge de Cleveland

Aux côtés de Fritz Reiner, Georg Solti ou Ferenc Fricsay, George Szell (1897-1970) fait partie de ces grands chefs d’origine hongroise qui marquèrent profondément le XXe siècle.

Juif, il quitte l’Europe en 1939 pour les Etats-Unis où l’attend une brillante carrière. Invité régulier des orchestres de New-York et de Chicago, George Szell demeure attaché à l’Orchestre de Cleveland dont il est nommé directeur musical en 1946. Jusqu’à sa mort en 1970, il façonnera ces textures claires et transparentes comme ces mises en place léchées jusqu’à l’obsession qui font depuis la marque de la phalange états-unienne.

 Ce dimanche soir, Francis Drésel nous propose de l’écouter à la tête de son Orchestre de Cleveland à Tokyo le 22 mai 1970 dans un programme Weber, Mozart (Symphonie n° 40) et Sibelius (Symphonie n° 2).

Nous le retrouverons à la tête d’autres orchestres (Concertgebouw, Philharmonique de Berlin, New York) dans le Concerto pour violon de Mendelssohn (avec Milstein), le Concerto pour piano de Tchaïkovsky (avec Horowitz) et Siegfried-Idyll de Wagner (Cleveland 1970).

 

Retrouvez l’actualité du Classique