Léo Warynski, l’originalité et la sérénité

Ce lundi à 13h, Laure Mézan reçoit le chef de l’ensemble vocal Métaboles, Léo Warynski, à l’occasion de la sortie de leur dernier disque intitulé « Nuit Américaine ».

Sorti du CNSMD de Paris où il s’est formé auprès de François-Xavier Roth en direction d’orchestre, Léo Warynski a un parcours assez éclectique. Polyvalent dans sa direction, il a eu l’occasion de diriger des pièces comme la reprise de Ring Saga (L’Anneau du Nibelung de Richard Wagner, dans la version de Jonathan Dove et Graham Vick) au Teatro Valli de Reggio Emilia avec l’ensemble Remix, le choeur Accentus dans Pelléas et Mélisande à l’opéra comique, ainsi que les créations d’Aliados, opéra de Sebastian Rivas, et de Mitsou, opéra de Claire-Mélanie Sinnhuber, au festival Musica de Strasbourg. 
Il pose petit à petit les pièces qui font de lui un grand chef d’orchestre. La musique s’impose comme un choix de liberté pour le jeune chef. C’est ainsi qu’en 2010, il crée l’ensemble vocal Métaboles. Avec un répertoire large de plus d’un millénaire, Léo Warynski se refuse encore à choisir un style ou une époque précise. Ouvrant sans cesse le champ de ses possibles, il a récemment innové en proposant un album puis un concert autour du thème de la « Nuit Américaine ». Sorti le 8 novembre 2016, les chanteurs proposent un parcours dans la musique chorale des XXe et XXIe siècles américains. Cet album sera mis à l’honneur lors d’un concert le 2 décembre à l’Eglise des Billettes à Paris.