Le mécénat sportif est-il l’apanage des grandes entreprises ?

istock

Le sport français bénéficie peu du mécénat des entreprises : cela représente seulement 2% des dons. En prévision des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, la Banque Palatine se mobilise pour mieux faire connaître le mécénat sportif auprès des ETI. A travers Le Pacte de Performance, toute entreprise peut soutenir un ou plusieurs sportifs pour leur permettre de se concentrer sur leur préparation physique et les aider à préparer leur reconversion professionnelle.

Patrick Ibry, directeur général délégué de la Banque Palatine, et Camille Jaguelin, cavalier handisport, témoignent sur l’importance d’accompagner des sportifs pour faire rayonner le sport de haut niveau.