Jörg Widmann dirige Mendelssohn

Un clarinettiste, chef d’orchestre et compositeur virtuose

Clarinettiste prodige, compositeur prolifique et très sollicité, chef d’orchestre : Jörg Widmann cumule tous les dons… à l’image de Felix Mendelssohn qui, conformément au prénom qu’on lui choisit, fut « heureux » aussi bien en musique qu’en escrime, en dessin ou en équitation.

Ce dernier disque offre un pertinent aperçu de du talent de Widmann (dont on célèbre aujourd’hui le quarante-cinquième anniversaire) en donnant à entendre sa musique (dont une fantaisie de jeunesse pour clarinette solo), couplée avec des œuvres pour orchestre de Mendelssohn, enregistrées dans le cadre d’un cycle en cours des symphonies. Place cette fois-ci aux paysages nordiques, avec l’Ouverture des Hébrides et la Symphonie n° 3 dite « Ecossaise ». L’Orchestre de chambre irlandais met à profit son effectif réduit pour offrir des phrasés cursifs et une belle transparence des couleurs instrumentales.

Félix Mendelssohn : Symphonie n° 3 « Ecossaise », Ouverture des Hébrides + Jörg Widmann : « 180 Beats per minute », « Fantasie ». Orchestre de Chambre Irlandais, dir. Jörg Widmann