Intégrale des neuf Sonates de Brahms

Les bijoux chambristes du troisième grand « B » de la musique allemande

Prodige du piano et de la composition, Johannes Brahms vit de son art à partir des années 1850, à la faveur de la rencontre avec de nombreux musiciens déterminants dans sa carrière : Clara et Robert Schumann, ainsi que les violonistes Joseph Joachim et Eduard Reményi avec qui il collabore rapidement. Il se lie d’amitié avec son cadet Dvorak mais s’oppose à l’esthétique de Liszt et Wagner. Ses œuvres sont souvent bien reçues et lui apportent un certain succès. Même s’il écrit beaucoup pour le piano seul et l’orchestre, Brahms s’essaye à la musique de chambre. Il publie sa première Sonate pour violoncelle, op. 38 en 1866. C’est dans ce répertoire que ses pages sont les plus inspirées et les plus sentimentales : de nombreux Lieder, trios, quatuors, quintettes et sextuors, et ses sonates pour instrument soliste et piano, présentées dans ce coffret.

Johannes Brahms : Intégrale des neuf Sonates. Xenia Jankovic (violoncelle), Silke Avenhaus (piano), Alexandre Brussilovsky (violon), Inger Södergren (piano), Jan Talich (alto), Stanislav Bogunia (piano), Guy Dangain (clarinette), Jean-François Heisser (piano)