Osmo Vänskä dirige la Symphonie n° 2 de Mahler

Décernés chaque semaine, les Trophées Radio Classique priment un nouvel album, mis à l’honneur notamment dans l’émission « Tous Classiques » de Christian Morin.

Cette semaine : Osmo Vänskä et l’Orchestre du Minnesota interprètent Mahler.

La Deuxième Symphonie de Mahler n’était à l’origine qu’un poème symphonique en un seul mouvement intitulée Todtenfeier (Cérémonie funéraire). Complété en 1888, un an avant « Mort et Transfiguration » de Richard Strauss, il fait écho à la vision du compositeur de se voir mort à l’occasion de son enterrement, entouré de fleurs. Par la suite, Mahler décida de l’utiliser en guise de mouvement d’ouverture, ne complétant l’intégralité des cinq mouvements de la symphonie que six ans plus tard ; c’est la période la plus longue qu’il ait passée sur la gestation d’une œuvre.

L’Orchestre du Minnesota et Osmo Vänskä ont été encensés pour leurs précédents enregistrements de Mahler (consacrés aux Symphonies n° 5 et 6) qui cultivaient déjà une esthétique sonore minérale, sans pathos. Ils sont ici rejoints par la soprano Rudy Hughes, la mezzo Sasha Cooke et la chorale du Minnesota Chorale pour l’extraordinaire péroraison de cette Symphonie… qui n’a pas usurpé son titre de « Résurrection » !

Gustav Mahler : Symphonie n° 2 « Résurrection ». Rudy Hughes (soprano), Sasha Cooke (mezzo-soprano), Chœur et Orchestre du Minnesota, dir. Osmo Vänskä (1 CD Bis)