Louis-Philippe Dalembert, lauréat du Prix Orange du Livre 2017

Dans son prologue, le livre s’ouvre sur un décret-loi de 1939 : l’Etat haïtien autorise ses consulats à délivrer passeports et sauf-conduits à tous les Juifs qui en formuleraient la demande.

L’ouverture de ce livre, c’est d’abord l’ouverture de l’île d’Haïti, depuis peu indépendante, à tous les pourchassés, les exilés juifs. Parmi eux, le Dr. Schwarzberg. Après avoir passé son enfance en Pologne, il connait une première fois l’exil en Allemagne, une seconde fois en France, puis en Haïti. Trois fois exilé, juif, paria, le Dr. Schwarzberg est apatride jusqu’à Port-au-Prince.

« Là-bas » est devenu son « ici », où il a pu se reconstruire. Lorsque le livre débute, Ruben Schwarzberg est un médecin réputé et le patriarche de trois générations d’Haïtiens. Mais lorsqu’en janvier 2010 Haïti est frappé par un séisme, sa petite-cousine Deborah, médecin elle aussi, vient d’Israël au secours de la population locale. Ruben accepte alors, le temps d’une nuit, d’évoquer son histoire, de lui raconter les péripéties qui ont ponctué sa vie jusqu’à l’heure présente.

C’est ce livre poignant qu’a choisi de récompenser les internautes et le jury du Prix Orange du Livre 2017 !

Stan Silla