Héloïse Gaillard

Ce lundi 8 mai à 20 heures, Laure Mézan reçoit Héloïse Gaillard, chef de l’ensemble Amarillis, à l’occasion de la sortie de leur nouveau CD « Bach-Telemann, Effervescence Concertante » et des concerts qu’ils donneront à Angers et Nantes.

Héloïse Gaillard est un prodige de la flûte à bec et du hautbois mais aussi la mère de l’ensemble Amarillis Cet ensemble de musique de chambre à géométrie variable, bien que spécialisé en musique baroque, ne se pose aucune limite et s’associe parfois aux courants du jazz, de la musique contemporaine ou encore du théâtre, de la danse et même du conte. Il a été créé par Héloïse Gaillard et Violaine Cochard en 1994 et a remporté très rapidement de multiples prix internationaux, tels que le premier Prix du concours de musique ancienne de York (1995), du concours Musique d’Ensemble organisé par la FNAPEC et du concours SINFONIA (1997). Sa révélation fut complète après qu’il ait été distingué par les révélations classiques de l’Adami en 1999.

Cette année, l’ensemble et sa directrice artistique, Héloïse Gaillard, reviennent sur scène avec « Bach-Telemann, Effervescence Concertante », un travail associant les deux compositeurs de génie pour lequel ils ont reçu

le label européen « Telemann 2017 ». On reconnaît généralement Telemann comme l’un des compositeurs allemands les plus remarquables de son temps, marquant la transition entre l’âge baroque et la période classique. Il est rare de l’associer à Bach qui fut bien moins connu de son vivant et qui pourtant a construit une œuvre magistrale considérée aujourd’hui comme un monument musical atemporel. L’ensemble Amarillis et Héloïse Gaillard leur rendent hommage avec ferveur et brio.

Pour écouter les podcasts de l’émission, cliquez ici