Affaire Mila : « Je n’avais pas à dire ça, c’est sûr » reconnait Nicolas Belloubet

Au lendemain de la polémique suscitée par ses propos sur l’Affaire Mila, la Garde des Sceaux fait machine arrière et affirme qu’on « ne rétablit pas le blasphème, il n’y a aucun doute ». « On a le droit de critiquer ne religion, il n’est pas question de revenir là-dessus » poursuit Nicole Belloubet qui reconnait « une erreur de formulation. »