Affaire Delevoye : « Il a le droit à l’erreur » estime Marc Fesneau

Le ministre chargé des relations avec le Parlement était l’invité ce lundi 16 décembre, à 8h15. Concernant les omissions de Jean-Paul Delevoye dans sa déclaration d’intérêt, Marc Fesneau juge que le haut commissaire chargé des retraites « a rectifié de lui-même, à la demande de la haute autorité pour le transparence de la vie publique « . Et d’ajouter : « son honnêteté n’est pas en cause dans cette affaire-là ».