Eduard VAN BEINUM

1901-1959 Epoque contemporaine

À  14 ans, lors d’un concert de l’orchestre du Concertgebouw, il dit à sa mère qu’il se tiendrait un jour debout devant cet orchestre. Il avait un sens inédit pour la musique acquis grâce à un travail acharné. Sa prophétie se révéla vraie : il devint le chef d’orchestre d’un des orchestres les plus célèbres au monde.

Eduard van Beinum est né à Arnhem, aux Pays-Bas, le 3 septembre 1901, dans une famille de musiciens. Son père jouait de la contrebasse dans l’orchestre de la ville. Le jeune Eduard apprit la musique avec son frère aîné, violoniste et chef de chœur.

Puis il étudia le piano, le violon et l’alto, qu’il parvint à maîtriser si bien qu’il rejoint à l’âge de 16 ans l’orchestre d’Arnhem. Eduard devint un pianiste virtuose et impressionna les professeurs du Conservatoire d’Amsterdam en jouant le premier concerto pour piano de Beethoven.

Ses interprétations d’œuvres de musique de chambre, passion partagée avec son épouse, la violoniste Sepha Jansen, l’ont également rendu célèbre. Mais il aimait tout particulièrement diriger.

Il a commencé sa carrière de chef d’orchestre en dirigeant plusieurs chorales et orchestres amateurs, puis il fut nommé chef d’orchestre de la Haarlem Orchestral Society, où il est resté pendant quatre ans.

Au cours de cette période, il a appris à maîtriser le répertoire, non seulement les œuvres orchestrales classiques, mais également la musique de compositeurs contemporains, un intérêt qui s’est maintenu tout au long de sa carrière.

Ce chef à la vocation précoce, travailleur acharné et talentueux, disparaît subitement, foudroyé à la tête de son cher Orchestre du Concertgebouw lors d’une répétition.