Johann Nepomuk Hummel

(1778-1837) Période romantique

Pianiste prodige, Johann Nepomuk Hummel se produit pour la première fois à neuf ans sous la direction de Mozart dont il fut l’élève. A vingt-six ans, il succède à Joseph Haydn comme Konzertmeister chez le prince Esterházy, avant d’être nommé maître de la chapelle grand-ducale de Weimar. Mais c’est surtout à la faveur de ses tournées triomphales à travers toute l’Europe qu’il acquiert une grande renommée en tant que musicien virtuose, au point de pouvoir rivaliser avec Beethoven.

Outre un célèbre Concerto pour trompette, de la musique religieuse et quelque vingt-deux opéras (perdus pour la plupart), il composa principalement pour son instrument (on compte huit concertos pour piano, dix sonates et de nombreuses pièces à visées pédagogiques). Hummel est avec Ignaz Moscheles le dernier représentant de l’école pianistique viennoise influencée par Mozart avant le chamboulement opéré par les œuvres de Chopin et Liszt.