Henryk Wieniawski

(1835-1880) Période romantique

Henryk Wieniawski étudie la composition dans sa ville natale de Lublin, en Pologne, puis au Conservatoire de Paris où il remporte trois ans plus tard le premier prix de violon. C’est d’abord à son talent hors norme que cet enfant prodige doit le succès, lequel lui permet de voyager dans toute l’Europe âgé d’à peine neuf ans. Musicien du tsar à la cour de Saint-Pétersbourg, il finit sa carrière au Conservatoire de Bruxelles, succédant à Henri Vieuxtemps, après avoir donné, entre 1872 et 1874, une série de deux cents concerts aux quatre coins du monde.

Wieniawski a composé, essentiellement pour son instrument, de multiples pièces de caractère brillant, avec un attachement notable au folklore de son pays (polonaises, mazurkas…), ainsi que deux concertos pour violon qui se sont maintenus au répertoire des grands solistes.