« Nous voulons arriver à une interdiction du glyphosate d’ici trois ans » Stanislas Guerini

Ce matin à 8 h 15 sur Radio Classique

Stanislas Guerini,
député de Paris et porte-parole du groupe La République en marche

Invité de Guillaume Durand

« Nous voulons arriver à une interdiction du glyphosate d’ici trois ans »

Extraits

A propos du départ de Thierry Solère de son poste de questeur

« Il a pris une sage décision. L’idée était de ne pas gêner le mouvement d’élargissement de la majorité. J’avais salué ce week-end le fait qu’il rejoigne La République en marche. »

A propos du délai avant l’interdiction du glyphosate

« Le flottement a duré moins d’une journée et a été tranché clairement par le président de la République. »
(…)
« Sans la France, le glyphosate était prolongé pour dix ans. »
(…)
« Nous voulons arriver à une interdiction du glyphosate d’ici trois ans. »

A propos de Nicolas Hulot

« Nicolas Hulot a rejoint ce gouvernement, il est à la tâche, il l’a répété à maintes reprises. Il fait avancer ses convictions, c’est ça l’exercice du pouvoir. Nicolas Hulot est utile à notre majorité, nous avons besoin qu’il soit avec nous. »

A propos des ordonnances sur la loi Travail

« Les Républicains avaient voté à la grande majorité pour le texte des ordonnances en première lecture. »
(…)
« Nous voulons qu’il y ait plus de négociations au sein des entreprises, au sein des branches professionnelles. »
(…)
« Il est important que les entreprises s’emparent [de la loi Travail] pour trouver de nouvelles avancées sociales. C’est dans l’entreprise que doivent s’inventer les modèles sociaux de demain. »

A propos de la réforme des prudhommes

« Le système des prudhommes ne fonctionne pas très bien. Quand on est chef d’une petite entreprise, [ça peut] mettre l’entreprise par terre, parce qu’on n’a pas les moyens de partir dans quatre ans de procédure. (…) Et pour le salarié, c’est (…) insécurisant, c’est un système perdant-perdant. »
(…)
« Un système beaucoup plus encadré, avec un plancher et un plafond [permettra] d’aller plus vite et [sera] plus juste pour chacun. »

A propos de la transformation économique

« Les créations d’emploi en CDI n’ont jamais été aussi élevées que sur les cinq dernières années. Des signaux montrent que la reprise est là. »
(…)
« Les présidents des tribunaux de commerce nous disent : « On n’a jamais vu aussi peu de défaillances d’entreprises dans le pays ». »
(…)
« Ce qui est important, c’est ce qu’on fait de cette reprise : nous irons en profondeur dans les réformes (…) [pour] transformer le modèle social de l’économie. »
(…)
« Tous les Français sont conscients qu’il n’y a pas de baguette magique en économie. »

A propos du « droit à l’erreur » avec le Fisc

« C’est un changement culturel très important : au lieu d’une présomption de culpabilité, [il y] aura une présomption de bonne foi. »
(…)
« Quand l’administration repèrera une irrégularité, ce sera à elle de démontrer une intention de fraude. »
(…)
« En cas d’erreur sans intention frauduleuse manifeste, il n’y [aura] pas de pénalité ou pas de perte de droits, ce [sera] une loi très claire. »
(…)
« Le droit à l’erreur, c’est aussi le droit au dialogue : cette loi va généraliser la médiation. »
(…)
« C’est important de remettre plus de fluidité dans les relations avec l’administration (…) pour recréer de la confiance. »