Violences faites aux femmes… et subies par les enfants : SOS Villages d’Enfants s’engage

Le 20 novembre 2019 marque le 30e anniversaire de la convention internationale des droits de l’enfant.
Alors qu’en France, on compte chaque année environ 220 000 femmes victimes de violences physiques et ou sexuelles de la part de leur conjoint, les enfants sont également des victimes à part entière, souvent oubliées, des violences conjugales.

 

 

Aux 149 victimes de 2018 en France, il faut ajouter 21 enfants tués dans le cadre de ces morts violentes au sein du couple.

Cette année, la France se mobilise contre le féminicide : Grenelle des violences conjugales lancé en septembre par le Premier ministre Edouard Philippe, appel de plus de 150 personnalités à manifester le 23 novembre…

 

 

De son côté, SOS Villages d’Enfants s’est toujours engagée, en France comme à l’international, pour le respect et la défense des droits des filles et des femmes.

Pierre Garnier, directeur des activités de SOS Villages d’Enfants : « Parmi les enfants qui nous sont confiés, ceux qui l’ont été du fait de violences conjugales et familiales sont particulièrement marqués par cette violence dont ils ont été témoins et victimes. Tout le travail des professionnels de SOS Villages d’Enfants consiste à redonner à l’enfant confiance en l’adulte et à se reconstruire avec une représentation de la place de l’homme et de la femme dans une relation équilibrée ».

 

 

A travers le monde, les filles et les adolescentes sont les plus touchées : mariages précoces, forcés, crimes d’honneur, infanticide des filles…

Les droits des femmes et des enfants sont indissociables, intimement liés. SOS Villages d’Enfants agit au quotidien pour la défense et le respect de ces droits. Elle accueille et accompagne des enfants ayant souffert de violences au sein de leur famille, les aide à se reconstruire et à se forger un avenir. Et partout dans le monde, elle favorise l’accès des femmes à l’égalité des droits, par des actions d’information et de sensibilisation auprès des enfants et des adolescents des villages SOS mais aussi au sein des communautés locales.

 

 

L’éducation, clé de l’égalité des genres

SOS Villages d’Enfants agit pour l’accès à l’éducation et pour la réussite scolaire :

  • En France, avec la mise en place d’un programme spécifique en faveur de la réussite scolaire,
  • Dans le monde, avec les établissements scolaires SOS ouverts aux élèves venant du voisinage et l’accompagnement des familles les plus fragiles.

 

SOS Villages d’Enfants participe au combat pour la scolarisation et l’éducation des filles, clés de leur émancipation et de leur indépendance.

Dans les villages d’enfants SOS comme dans les établissements qui y sont rattachés, filles et garçons sont élevés dans le respect de l’égalité hommes/femmes et dans la connaissance des droits des enfants et de tout être humain.

 

Pour soutenir SOS Villages d’Enfants, rendez-vous sur https://don.sosve.org/donner-1