Vin sur vin pour Coffe

J’ai rencontré Jean-Pierre Coffe un jour au restaurant L’Abordage, juste à côté de Radio Classique. Un mercredi soir, puisque le soir, il n’est ouvert que le mercredi. Je lui avais demandé son téléphone et j’attendais d’avoir une bonne idée. Plusieurs semaines après, je lui ai proposé de faire cette émission sur la musique et le vin. Il a accepté tout de suite. Pour faire le programme, c’était compliqué. Il n’était pas libre quand j’appelais et inversement. Je l’ai retrouvé il y a quinze jours toujours à L’Abordage. Il dînait avec Jonathan Lambert, l’excellent comique qui est chez Ruquier le samedi soir. Nous avons fait le programme en cinq sec. Jean-Pierre Coffe a une vraie passion pour le chant français et l’opéra. Il aime les chanteurs qu’il a connus jeune : Mado Robin, Xavier Depraz, José Luccioni…

On a eu de bons moments au micro. C’est très facile d’être en connivence avec Jean-Pierre Coffe car il fait son numéro (très bien) tout en restant à l’écoute. Son programme comportait de vrais moments de bonheur comme « Le bal masqué » de Verdi qu’on n’entend jamais. Et l’air de la Lettre de La Périchole par Suzy Delair, quelle bonne idée ! J’ai appelé Suzy cet après-midi, elle a tout de suite été d’accord bien que, de son propre aveu, elle se remettait à peine d’un grave ennui de santé. Longue vie à tous les deux !

Voici son programme :

Verdi : Libiam (essayer de trouver une version pour accordéon)

 Madeleines

Xavier Depraz : air de la Calomnie ou autre chose (ou José Luccioni)

Ciboulette (l’air connu)

Lakmé : le duo

 Programme

Bal masqué : E scherzo, od e follia (Callas)

Wagner : Début de L’Or du Rhin (Solti)

Rossini : Questo e un un nodo… (Abbado)

Rossini : Una voce poco fa (Callas/Serafin)

Brahms : Quatuor pour piano n° 1 (finale) Amadeus Gilels

Offenbach : Air de la lettre « Oh mon cher amant… » La Périchole (Suzy Delair)

D. Moreno : Air du Brésilien (Vie Parisienne)

Gloria de Poulenc