The Queen’s delight : Les Musiciens de Saint-Julien nous plongent dans une Angleterre folklorique

La mezzo-soprano Fiona McGown et le flûtiste François Lazarevitch, chef de l’ensemble Les Musiciens de Saint-Julien sont les invités du Journal du Classique, à l’occasion de la publication de l’album The Queen’s delight chez Alpha.

Un album de ballades d’outre-manche du 17ème et 18ème siècles empruntées au recueil de John Playford

On se laisse embarquer avec délice dans ce voyage en Angleterre, auquel nous convient les musiciens de Saint-Julien : une Angleterre qui chante et qui danse, avec parfois une délicieuse pointe de nostalgie ! Au programme : des ballades et contredanses en vogue aux 17ème et 18ème siècles, empruntées au recueil de John Playford, « The English Dancing Master ». « Ces mélodies étaient de véritables tubes à l’époque, alors que tout le monde dansait et cela dans toutes les couches de la société » nous dit François Lazarevitch. Ce répertoire d’outre-manche – qu’il soit anglais, irlandais ou écossais – les musiciens de Saint-Julien l’explorent depuis des années et savent si bien nous en restituer les saveurs. Derrière leur approche qui semble si spontanée, se cachent un profond travail de recherche, une longue expérience autour de ces musiques et des connexions avec le monde de la danse, essentielles, selon François Lazarevitch pour en nourrir l’interprétation : « Le jeu pour la danse nous permet de mieux comprendre les sources anciennes et de donner plus de naturel à ces façons de jouer décrites dans les traités ».

A lire aussi

 

A leurs côtes, la mezzo-soprano Fiona McGown, elle-même d’origine écossaise, apporte une délicieuse touche de fraicheur comme de tendresse. Abordant ce répertoire pour la première fois, la jeune chanteuse – qui navigue déjà depuis quelques années entre le baroque, le classique et la musique contemporaine – est allée chercher de nouvelles couleurs vocales et des accents venus du folk. « J’ai élagué le style lyrique pour revenir aux racines de la chanson » nous a-t-elle confié.

Laure Mézan

Réécoutez l’intégralité du Journal du Classique en cliquant ici

Retrouvez l’actualité du Classique