Suisse : 51% de la population vote contre la Burqa dans les lieux publics

wikimedia commons

Les Suisses disent non à la burqa dans les lieux publics. Courrier International nous apprend que 51 % des Suisses ont approuvé hier une initiative contestée interdisant de dissimuler son visage en public. Même si le mot Burqa n’est pas prononcé, c’est clairement le voile intégral que visait l’Union Démocratique du Centre, le parti nationaliste à l’origine du référendum.

Les Suisses ont 2 ans pour décider d’une amende de 9000 euros en cas de Burqa sur la voie publique

« La Suisse ne veut plus voir de Burqa dans ses rues » écrit la Tribune de Genève. Pour le Temps, « le peuple dit non à la Burqa ». En réalité, les anti burqa l’ont emporté d’une courte tête et leur victoire est bien plus étroite que ne l’avaient prédit les sondeurs, note le New York Times. En fait le débat qui s’installe en Suisse ressemble à celui qui a lieu chez nous depuis des années.

 

A lire aussi

 

Faut-il interdire la burqa pour ce qu’elle représente, le symbole d’une domination masculine sur la femme, faut-il au contraire laisser les femmes libres de la porter ? La différence entre la France et la Suisse, c’est qu’en Suisse le peuple peut donner son avis. Les Suisses ont maintenant 2 ans pour faire une loi qui prévoirait une amende de 9000 euros en cas de Burqa sur la voie publique signale le quotidien espagnol ABC.

David Abiker

 

 

Retrouvez l’actualité du Classique