Sommet Action climat : Les grands pays ne tiennent pas leurs engagements en matière d’écologie.

Au programme de la revue de presse du jour de David Abiker, l’action climatique mondiale. Cette semaine lors du sommet Action climat des Nations Unies à New-York, Emmanuel Macron s’érigera à nouveau en défenseur de l’écologie.

Sommet Action climat : le temps des déclarations et des promesses non tenues est révolu.

C’est pas facile d’être éditorialiste ce matin surtout quand il s’agit de parler du climat et d’affirmer que cette fois-ci faut faire quelque chose. Dans Libération Alexandra Swartsbrod ouvre le bal « Le temps des déclarations et des promesses et des engagements non tenues est révolu. Une génération s’est levée qui n’entend plus se laisser endormir par de belles paroles ». Dans le Midi Libre, « cette fois on attend bien plus de Macron que de belles promesses ». On a un peu l’impression d’un disque rayé puisque à chaque sommet climatique, on entend cette petite musique « cette fois, faut s’y mettre ». C’est d’autant plus irritant que les pays qui parlent le plus du réchauffement climatique ne sont pas ceux qui en font le plus. Libération publie la liste des pays cancres ou bons élèves en matière de réduction de gaz à effet de serres.

Les grands pays ne tiennent pas leurs engagements en matière d’écologie.

Eh bien les grands pays comme la France, la Chine, les Etats-Unis et l’Europe ne tiennent pas leurs engagements. Parmi les bons élèves, le Maroc, la Gambie, l’Ethiopie, l’Inde ou encore le Costa Rica qui selon l’organisation Climat Change Tracker prennent des mesures pour limiter le réchauffement à 1.5 +2 %. Et puisque je vous donne des chiffres, le Figaro consacre ce matin un dossier au technologies vertes. Vous y lirez ces chiffres : le secteur numérique représente 4 % des émissions mondiales de CO2 et ce chiffre intéressant : il faut 80 fois plus d’énergie pour produire un gramme de smartphone que pour produire un gramme de voiture.

David Abiker

 

Plus d’articles sur la revue de presse :