Seiji Ozawa dirige le MITO Chamber au Japon en 2017 : Grand Concert du dimanche

C’est un programme placé pour la première fois sous le signe de Beethoven qui réunit Seiji Ozawa et Martha Argerich, si l’on met de côté les archives Radio (Radio Bavaroise notamment).

 

Seiji Ozawa et Martha Argerich : un duo inédit

C’est en effet la première fois que le chef d’orchestre et la pianiste sont réunis au disque, enregistrés en public à Oïta dans le cadre de la 19ème édition du Festival de Beppu que préside Martha Argerich au Japon. Les œuvres choisies pour cet événement sont aussi marquées par les commencements puisque les deux légendes interprètent magnifiquement le Concerto pour piano et orchestre n° 1.

 

 

 

Admirablement servie par le Mito Chamber Orchestra, Martha Argerich offre sa connaissance intime de l’œuvre pour piano de Beethoven, tandis que le Seiji Ozawa célèbre brillamment son retour au disque et au répertoire symphonique après un Grammy Award célébrant sa contribution au domaine de l’opéra.
En complément de programme, Francis Drésel nous propose la Symphonie n° 9 « Hymne à la joie », le Concerto pour piano et orchestre n° 1 de Tchaïkovsky avec Arcadi Volodos en soliste (Berlin, 2002) et le Concerto pour violon de Korngold avec Benjamin Schmid (Salzbourg, 2004).

 

Retrouvez l’actualité du Classique