Roksan Kandy K3

Ce convertisseur s’inscrit dans la gamme Kandy K3, comme le lecteur et l’amplificateur intégré, tous deux CHOC de l’année 2015. Il en adopte donc la présentation particulièrement sobre puisqu’il ne laisse voir sur sa façade qu’un port USB et un pointillé de sept diodes lumineuses et deux petits sélecteurs d’entrée. La face arrière ne se montre pas beaucoup plus fantaisiste et n’aligne que les entrées et sorties. À l’intérieur, c’est un circuit Texas Instruments DSD1794A qui travaille.
Écoute
Comme le lecteur K3, le convertisseur offre une restitution musicale de toute beauté, très subtile, incapable de la moindre vulgarité et de la plus petite faute de goût. L’alto ne saurait se confondre avec un violoncelle et le piano ne songerait pas un instant à faire claquer ses aigus. Peut-être le son n’a-t-il pas une texture aussi riche que celle du Moon mais il figure assurément parmi les plus raffinés, les plus lyriques et les plus épanouis qui soient. Une réussite.