La Revue de Presse du jour – 31/01/2017

« Rêve éveillé », « rêve debout », il est beaucoup question de rêve dans la presse ce matin.

Choisissez votre rêve… Le rêve d’Iris, miss Univers ! On y reviendra car La Voix du Nord consacre sa Une et 4 pages au parcours de l’enfant de Steenvoorde. Le « droit au rêve » de l’OM (L’Equipe réécrit le slogan du club marseillais pour fêter le retour de Dimitri Payet) !
Il y a aussi la « gauche du rêve » chère à Benoît Hamon, qui ne quitte pas les Une au surlendemain de sa victoire à la primaire.
La gauche du rêve pour laquelle l’exercice du pouvoir ne compte pas, résume dans La Croix le philosophe Marcel Gauchet qui analyse la situation du socialisme français…
Face à la gauche du rêve, celle de gouvernement ! Justement, pénétrons au petit-déjeuner débriefing qui a réuni les ministres hier matin à Matignon. Scène rapportée par Libération : certains ministres transpirent l’abattement voire la colère, comme Jean-Yves Le Drian qui prévient qu’il ne fera jamais campagne pour Hamon.
Juliette Méadel très impliquée dans la défense de Manuel Valls suggère (sérieusement !) que le gouvernement dans son ensemble débarque au bureau national du PS (ce soir), histoire de bétonner le bilan et les investitures aux législatives.
Bernard Cazeneuve tente une petite blague au moment d’entamer les viennoiseries, promettant de cuisiner Benoît Hamon sur les modalités d’obtention de son futur revenu universel d’ex Premier ministre.
Les deux hommes sont en photo un peu partout dans les canapés en cuir blanc de Matignon lors de leur rencontre…

Benoît Hamon cherche-t-il le clash ou l’apaisement c’est-à-dire le rassemblement?

Hamon ou la tentation du clash avec le PS, titre L’Opinion.
Mais le clash peut venir de l’autre camp : « Députés du parti socialiste, nous revendiquons notre droit de retrait de la campagne présidentielle » ! Les députés Christophe Caresche et Gilles Savary dénoncent dans un texte remis au Monde la gauche radicalisée de Benoît Hamon.
Mais la grande question est : combien seront-ils à franchir le Rubicon pour rejoindre Emmanuel Macron… C’est le grand sujet du Figaro : « Au PS, la fuite a commencé ». Pas encore l’hémorragie mais les ralliements se multiplient, ce qui oblige à beaucoup de doigté dans le camp Macron…
Attention à ne pas transformer le mouvement En marche ! en succursale du PS, en PS bis…
Le candidat en est bien conscient, souligne Le Monde, mais Le Figaro a déjà tiré sa conclusion : Le macronisme ne serait-il pas tout bêtement la poursuite du hollandisme ? Du Hollande sans Hollande. Est-ce inédit, rare, novateur et remarquable ? interroge plein d’ironie Paul-Henri du Limbert.

Et pour bien enfoncer le clou, Le Figaro choisit une photo parlante pour sa Une…

Emmanuel Macron au bras (quasiment) de Ségolène Royal… Tous deux sourient, l’air heureux d’être ensemble, dans un rayon de soleil… Mais la photo ne date pas de ces jours-ci, apparemment elle remonte en septembre 2014 dans la cour de l’Elysée.
N’empêche, ce serait comme une idylle qui se prolonge aujourd’hui, ou qui a repris comme le dit clairement le titre : « L’histoire secrète d’un rapprochement »…
Elle qui a voté Benoît Hamon prodigue néanmoins ses conseils à Emmanuel Macron. C’est presque une légende empruntée à la presse du cœur qu’on lit à la Une du Figaro : « Tu sais Emmanuel, la politique c’est dur. Tu crois que tu as pensé à tout mais ça ne se passe jamais comme prévu… »
Presse du cœur, ou bienveillance maternelle…

On a beaucoup parlé de rêve, place au cauchemar…

Ou au « calvaire », mot de Libération pour résumer la situation de François Fillon… Une « tourmente médiatique et judiciaire », dit Le Monde.
Lui et son épouse ont été entendus par les policiers dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte après la publication du Canard Enchaîné.
Mais le rythme de parution est hebdomadaire : que réserve l’édition qui sera dévoilée ce soir ?
Dans le camp Fillon, raconte Cécile Cornudet dans Les Echos, « on s’inquiète, on cherche à se rassurer, et on attend fébrilement la prochaine fournée du Canard Enchaîné »…
Pareil dans le camp d’en face, notamment Marine Le Pen qui a posé la question à Guillaume Durand, (rencontre hier matin avec la présidente du Front national relatée dans L’Opinion)
–Vous savez ce qu’il y a dans Le Canard Enchaîné ?
Réponse : non. Mais Marine Le Pen est convaincue que « c’est du sérieux et qu’un dossier entier a été apporté au Canard ».
Marine Le Pen fait plutôt profil bas sur le Penelopegate car elle-même est confrontée à une affaire d’emploi fictif au parlement européen, comme le raconte L’Opinion.

A lire encore ce matin, une charge contre Donald Trump…

Libération s’interroge, ce sont les premières lignes de son édito signé Johan Hufnagel : Les dernières infamies de Trump cachent-elles un sombre dessein pour transformer les Etats-Unis en dictature ?
Peut-on l’arrêter, demande la Une…
Autre personnalité à la Une : la nouvelle miss Univers… « Le sacre planétaire », manchette de La Voix du nord consacrée à Iris, originaire du Nord où on aimerait la revoir vite, même si l’avenir c’est un appartement sur la 5ème avenue de New York…
Quel parcours : 2015 est l’année ou tout s’est accéléré. Miss Flandre, puis Miss Nord Pas de Calais, puis miss France… Désormais miss Univers…
Iris, une tête bien faite par ailleurs, a lancé lors de son sacre à Manille : « Je suis vraiment très fière de représenter l’univers ».
Ca s’appelle « assumer le job ».

Michel Grossiord