La Revue de Presse du jour – 29/11/2017

La revue de presse… Pour commencer, un proverbe que tous ceux dont le métier est de parler devraient connaître…

« Celui qui parle ignore que celui qui écoute est malin », c’est un proverbe burkinabé, assure La Voix du Nord dans son édito consacré à Macron l’africain…
La Voix du Nord trouve que celui qui parle, en l’occurrence Emmanuel Macron, peut aussi être malin ! Il l’a été hier face aux étudiants à Ouagadougou, avis plutôt partagé, sauf par L’Humanité qui l’a trouvé condescendent…

Le mot « show » revient au sujet de son échange prolongé avec les étudiants…

En Afrique, Macron fait le show, écrit Le Parisien, parfois avec un franc-parler brutal.
Afrique, le show Macron : manchette de Libération qui pour une fois applaudit un grand oral réussi « sur toute la ligne » du Chef de l’Etat qui a donné l’impression de n’éviter aucun sujet tabou tout en renvoyant chacun devant ses responsabilités.
On n’avait pas encore vu Libé si enthousiaste, au point de livrer une analyse en profondeur sur « le challenge de l’échange », caractéristique du macronisme…

Le « challenge de l’échange », c’est-à-dire ?

Ce goût pour les auditoires réputés difficiles… Ce défi lancé à soi-même de séduire sans hésiter à provoquer…Cette confiance hors norme en sa capacité de convaincre…
Quartiers sensibles de Cayenne il y a quelques semaines, ouvriers de l’usine Whirlpool d’Amiens dans l’entre-deux-tours… « Plus l’exercice paraît acrobatique et risqué, plus Emmanuel Macron s’y attarde, comme s’il voulait démontrer qu’il ne fait vraiment rien comme ses prédécesseurs ».
Libé semble rêver d’une confrontation directe avec le Chef de l’Etat sur l’ensemble de sa politique…

Les affaires africaines n’ont pas empêché Emmanuel Macron de se mêler de politique intérieure…

C’est sur l’intervention pressante du Château que Thierry Solère, l’ex Constructif désormais membre de La République en marche, a finalement jeté l’éponge et renoncé à la questure de l’Assemblée nationale, avance Le Figaro.

Solère de rien, c’est le titre de l’édito du Canard Enchaîné.
Petit rappel des journaux, alors que les députés doivent définir aujourd’hui les nouvelles règles d’utilisation et de contrôle de leurs indemnités (opération « chasse aux privilèges », résume Le Monde) : la questure, c’est un poste très convoité : en plus de son indemnité de député de 7.200 euros, le questeur reçoit une enveloppe de 5.000 euros, et dispose d’une voiture avec chauffeur, d’un grand appartement avec les services d’un maître d’hôtel…
L’entourage de Laurent Wauquiez a lâché ses coups sur Thierry Solère, rapporte Le Figaro : « Ce type a passé l’année à trahir et à comploter : exclu de LR, rejeté par ses copains Constructifs, éjecté de la questure, trop sulfureux pour espérer entrer au gouvernement. C’est le crash politique le plus fulgurant depuis Thomas Thévenoud ».
Un baron de la droite dans Le Parisien : « Vous avez déjà rencontré un escroc de la politique ? Ben voilà… »

L’ambiance est au règlement de comptes, avec une charge cette fois venue du camp des ralliés à Emmanuel Macron…
Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics venu de LR, accuse dans Le Figaro Laurent Wauquiez de préparer « l’extrémisation de la droite »…
Selon lui, le « scandale » arrivera par Marion Maréchal-Le Pen…

Autre sujet, sur lequel nous avons entendu des témoignages forts sur Radio classique : les violences sexistes à l’UNEF…

L’enquête du Monde sur le système de prédation sexuelle au profit de plusieurs cadres est accablante…
Les révélations sur le syndicat étudiant sont aussi dévastatrices que celles récentes sur le Mouvement de la jeunesse socialiste : les hommes se servaient de leur position et de leur aura pour avoir des relations sexuelles…
Une nouvelle libération de la parole des ex-militantes dans la foulée de l’affaire Weinstein, qui amène Le Figaro à consacrer deux pages ce matin à Woody Allen : écorné mais pas trop…
Le réalisateur, qui avait été mis en cause par ses enfants, entend garder le silence sur l’affaire Weinstein, mais une gêne commence à poindre, souligne le journal.
D’autant que c’est son fils, Ronan Farrow, qui est à l’origine du séisme à Hollywood… Ronan Farrow, journaliste d’investigation, qui à 29 ans a aussi réussi à régler ses comptes avec son père honni, avance Le Figaro
La promotion du dernier film de Woody Allen qui sort le 1er décembre aux Etats-Unis est chahutée.
Interdiction désormais de lui poser la moindre question qui fâche (après des propos maladroits sur Weinstein « dont la vie est tellement bousillée »)…

Pour changer, et conclure, une question qui n’a rien à voir…

Oui, mais elle s’expose aussi sur toute une page du Figaro, et dans le même cahier :
Est-il raisonnable de porter une doudoune en ville ?
La veste matelassée gagne en allure et devient « désirable », lit-on…
Mais il y a débat, même par grand froid, même en ce jour d’arrivée des premiers flocons :
L’élégance, c’est de toute façon une question sans cesse renouvelée… et pas forcément vestimentaire.

Michel Grossiord