La Revue de Presse du jour – 27/01/2017

La revue de presse… Question : des journaux s’exposent-ils ce matin à des poursuites de François Fillon ?

Le candidat à la présidentielle a annoncé hier soir « je porterai plainte contre les journaux affirmant que ma femme avait un emploi fictif. »
Y a-t-il un journal qui brave ce risque, sinon cette interdiction ?
Le titre choisi par Libération est « Pénélope Fillon, l’assistée parlementaire » Mais ce sont les emplois « présumés » fictifs qui sont évoqués…
Le Parisien publie un reportage à Sablé sur Sarthe, « où l’on découvre aussi que Pénélope Fillon avait un emploi ».

Une question est posée partout : La contre-attaque de François Fillon sur TF1 va-t-elle éteindre l’incendie ?

« Eteindre l’incendie », l’expression est à la Une du Courrier picard… On la retrouve dans L’Opinion.
Plusieurs journaux notent que dans la tempête, le candidat des Républicains paraît bien seul… Plusieurs de ses porte-parole ne cachent pas leur dépit, glisse Le Parisien.
Sud-Ouest, un des rares quotidiens à consacrer toute sa Une au sujet ce matin, évoque un « vent de panique au sein de l’état-major de François Fillon ».
Apparemment, il y a une grande différence entre les propos tenus on et off…
« On », les élus et parlementaires Les Républicains accompagnent la contre-offensive de leur candidat…
Mais « of », les mots traduiraient l’abattement et la consternation, rapporte Bruno Dive dans Sud Ouest… « C’est mort », soupirait hier un cacique du parti. Un autre parle « d’accident industriel majeur ». Un troisième évoque la souvenir de la feuille d’impôt de Chaban (déjà publiée par Le Canard Enchaîné)

D’autres propos off sont rapportés…

Cette fois dans Les Echos. Cécile Cornudet s’étonne de l’évocation facile dans des cercles assez larges en dehors des fidèles fillonnistes, d’un plan B… Alain Juppé, Gérard Larcher ou quelqu’un d’autre pourrait-il reprendre le flambeau, échafaude-t-on ?
Ca parait surréaliste à 3 mois du scrutin, d’autant que François Fillon a été élu dans une primaire à plus de 4 millions d’électeurs, sa légitimité est forte… Mais le candidat doit vite éteindre l’incendie , d’ici dimanche, pour être « audible », selon le mot de L’Opinion, lors de son grand discours de lancement de campagne Porte de la Villette…
Au passage, d’autres propos « on » assumés par François Bayrou dans cet article de L’Opinion : pour François Bayrou, « cette affaire va lui coûter 15 points dans les sondages d’opinion ».
Il n’y a pas encore de sondage… Mais pendant ce temps-là, il y en a une qui se frotte les mains !

« Il y en a une qui se frotte les mains »… Le Midi libre n’a même pas besoin de la nommer.
L’avertissement a été lancé hier au journal Libération (en l’espèce à son journaliste qui suit la droite) par un membre de l’équipe de François Fillon : « Continuez comme ça et vous aurez Mélenchon face à Le Pen…
Marine Le Pen s’y voit de plus en plus, au second tour et même plus.
« Ma présence au second tour est une hypothèse tout à fait probable, et je vais même plus loin, je pense que l’hypothèse de ma victoire est tout à fait crédible ». Interview à La Voix du Nord.
Elle ajoute qu’Emmanuel Macron sera son adversaire, car « il pourrait empêcher Fillon de se qualifier ».

Le risque « Marine Le Pen » commence à être intégré par les marchés financiers !

Une petite musique est arrivée aux oreilles des investisseurs internationaux… Et un mouvement s’est enclenché, imperceptible par le grand public, avec des effets encore modestes, nous apprennent Les Echos.
Le risque d’une victoire de Marine Le Pen n’étant pas nul (une candidate qui veut sortir de l’euro), il est d’ores et déjà répercuté dans le taux des crédits accordés à la France…
Ainsi l’écart entre les taux de la France et de l’Allemagne (le spread) s’est creusé…

On a évoqué la droite, l’extrême-droite, quid de la gauche dans les journaux ?

On retrouve Benoît Hamon et Manuel Valls à la Une du Parisien : leurs derniers arguments…
Quel est votre plat préféré ?
C’est l’une des questions posées… Les boulettes de viande de ma mère et l’osso bucco de ma belle-mère, dit Benoît Hamon. Le risotto de ma mère, dit Manuel Valls.
Il est temps que leur duel soit tranché !
Qu’est ce qui vous distingue de Benoît Hamon ? La crédibilité, répond Manuel Valls.
Pour Benoît Hamon, Manuel Valls, c’est une page qui se tourne.
Globalement, Benoît Hamon a toujours une mauvaise presse… Un prestidigitateur, pour L’Opinion… Un utopiste pour Les Echos, mais attention, écrit Eric Le Boucher : c’est un choix délibéré… il veut emmener le PS dans l’opposition, tellement plus confortable. Il s’agit d’un » abandon de poste dans un moment historique grave », lui reproche l’éditorialiste.

Résultat dimanche avec le second tour de la primaire.
François Hollande assistera dimanche à une « démonstration de force », une « marche en avant », à « un rêve qui s’accomplit », non pas la primaire à laquelle il ne votera pas…
Rien à voir avec la primaire ! Ces expressions qui reviennent concernent le 6ème titre planétaire des handballeurs français… Le Chef de l’Etat sera présent à cette finale… « Presque au paradis », écrit Le Parisien.
Dimanche, François Hollande sera au paradis. On se le souhaite tous. Allez les Bleus.
Michel Grossiord