La Revue de Presse du jour – 24/10/2017

La revue de presse… C’est le jour du grand oral pour la ministre de la Santé !

D’un budget l’autre. Après l’examen du budget de l’Etat, s’ouvre à l’Assemblée nationale l’acte II de la réforme des comptes publics voulue par l’Elysée, comme le résume Le Parisien.
Les députés se penchent sur le financement de la Sécurité sociale. Une « révolution douce » est annoncée par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn.
Plutôt un « plan choc », titre Le Parisien.
L’Humanité fustige des « coupes folles dans la santé au nom de la priorité à l’élimination des déficits »…

Pour la ministre de la Santé, 30% des dépenses d’assurance-maladie sont inutiles…

Agnès Buzyn va connaître son épreuve du feu, comme le dit Le Figaro… elle qui déteste les conflits, nous apprend Le Monde qui dresse le portrait de cette hématologue de 54 ans qui a mené une carrière exemplaire comme spécialiste de la greffe de moelle…
Abonnée à La Recherche depuis ses 13 ans, elle avait choisi médecine, comme son père, c’est une novice en politique… Mais il ne faut pas la chercher sur l’hôpital… Un député communiste en a fait les frais, le mois dernier, lors d’une séance de questions au gouvernement…
L’élu invitait la ministre à venir découvrir « l’accablant quotidien des hospitaliers »…
La réponse fuse : « M le député, contrairement à vous, je n’ai pas besoin d’aller visiter les hôpitaux, j’y ai passé 25 ans de ma vie… »

Ces années-là, c’était 12 heures par jour…

8 heures-20 heures, à Necker. Une à deux gardes par semaine. Un week-end sur trois.
Le portrait du Monde nous présente une combattante anti-tabac (dont elle veut faire passer le paquet à 10 euros en 2020), Dans sa vie d’avant, Agnès Buzyn abordait même les jeunes fumeuses dans la rue…
Chercheuse, elle a travaillé avec les labos. « C’était nécessaire », répond-elle à ses critiques, assurant n’avoir jamais utilisé un centime à titre personnel de l’argent touché pour les essais cliniques…
Encore une chose à savoir sur Agnès Buzyn : elle a fait 20 ans de piano, joué Chopin, Mozart… Mais elle écoute aussi du métal, du hard rock. « Rien ne m’effraie ».
Voilà qui donne un peu de fantaisie à une femme à l’allure sage… toujours décrite comme brillante, bosseuse…

Autre gros plan de la presse sur un ministre : Nicolas Hulot avec toujours la même question…

Est-il à sa place dans ce gouvernement ? demande sur une double page Le Progrès qui lance l’hypothèse d’un départ en décembre…
Pourra-t-il tenir ? s’interrogent pareillement Les Dernières nouvelles d’Alsace qui le présente sur toute la largeur de sa Une comme « l’écologiste équilibriste ».
Depuis son entrée au gouvernement, Nicolas Hulot doit se résoudre à des compromis sans renier ses convictions.
C’est le cas cette semaine avec le renouvellement de l’autorisation du glyphosate, un dossier à la Une de Ouest-France. « Les clés pour comprendre » le débat sur la dangerosité de l’herbicide…
Un autre pesticide crée la polémique, le sulfoxaflor… Ce nouvel insecticide tueur d’abeilles vient de recevoir une autorisation de mise sur le marché, s’indignent dans Le Monde trois députés ou anciens députés (Delphine Batot, Gérard Bapt et Jean-Paul Chanteguet défenseurs de la loi sur la biodiversité qui doit entrer en vigueur dans moins d’un an)…

En matière de biodiversité, on découvre qu’un couple d’oiseaux bloque un vaste chantier dans le Rhône…

Ca se passe à Saint Priest… un projet immobilier a été lancé sur un hectare et demi… Or on a découvert que nichait là un couple d’oedicnèmes criards, appelés aussi courlis de terre. Espèce protégée. Du coup tout est arrêté, raconte Le Progrès. Le couple est venu nicher ici pour l’hiver, le promoteur et les autorités cherchent un autre terrain d’un hectare recouvert d’un substrat granuleux… ça n’a pas l’air simple.

A lire encore ce matin, les ambitions de Bernard Cazeneuve.. ;

Il les cache bien, mais sa promotion active en ce moment pour son livre (récit de ses 150 jours passés à Matignon) serait une étape vers son parachutage sur le PS… Un rêve des Hollandais, selon Le Figaro… Beaucoup au PS témoignent de son « appétit féroce »…
A lire aussi dans Le Figaro, l’interview du président égyptien Al-Sissi, en visite à Paris. « Au-delà du monde arabe, les djihadistes s’attaquent au monde entier ».
Il se dit déterminé à mener le combat, et doit répondre aux questions sur les violations des droits de l’homme en Egypte (Libération les évoque sur une double page) : « Les droits de l’homme sont universels et leur respect est essentiel, explique le maréchal Al Sissi qui précise qu’il s’agit d’une question d’équilibre avec les défis sécuritaires… Une question parfois difficile »…
Le président égyptien se félicite de la bonne entente avec la France et de la participation active des entreprises françaises…

Enfin, la question de l’exil fiscal, avec pour une fois un satisfecit de la Cour des comptes…

A lire dans Les Echos : le bilan de la cellule de Bercy de régularisation fiscale dite aussi de dégrisement est plébiscité… Récolte de 8 milliards d’euros…
Initiative du précédent gouvernement qui a permis de rapatrier les avoirs non déclarés à l’étranger, notamment de Suisse (à hauteur de 80%)…
Pour ceux qui seraient tentés par l’aventure, il faut savoir.. ;
Un : que la collaboration des banques suisses commence à faire la preuve de son efficacité
Deux : que la Suisse ne serait pas le pays dont on rêve forcément… En tout ca c’est l’avis pas nécessairement partagé de l’auteur de romans d’espionnage Ken Follet, romancier gallois de 68 ans interrogé par Le Parisien sur sa fortune…
-Vous n’êtes pas tenté par l’exil fiscal ?
-Je ne suis pas devenu riche pour quitter la ville que j’aime, Londres, et me condamner à vivre en prison dans un pays d’horloges à coucou comme la Suisse !

Michel Grossiord