La Revue de Presse du jour – 23/10/2017

La revue de presse… Bienvenue dans « le nouveau monde », qui n’est pas que politique !

Le nouveau monde contre l’ancien… Emmanuel Macron a décrété le nouveau monde politique, voilà que Bruno Le Maire marche logiquement sur ses pas et décrète le nouveau monde fiscal…
Avant, c’était « le vieux monde fiscal, il a échoué », explique le ministre de l’Economie dans une interview au Figaro…
Rappel du ministre : le vieux monde fiscal, c’était surtaxer le capital et augmenter sans cesse les impôts avec comme conséquence toujours plus de chômage, une croissance faible, une balance commerciale déficitaire…

Le « nouveau monde fiscal » va-t-il inverser cette tendance ?

C’est la conviction de tous les tenants de ce nouveau monde politique et fiscal, mais les débats ont été rudes à l’Assemblée nationale jusqu’au vote samedi…
Les Echos ne doutent pas des effets positifs qu’entraineront les deux premières grandes réformes du quinquennat Macron (avec la fiscalité, le droit du Travail) : surcroît de croissance et créations d’emplois.
Au passage, le journal économique glisse que la transformation de l’impôt sur la fortune vise aussi à enrayer l’exil fiscal : près de 2 contribuables soumis à l’ISF ont quitté la France chaque jour en 2015, dernière année connue.

Il y a une autre bataille que se livrent l’ancien et le nouveau monde : sur la fameuse taxe de 10 milliards à rembourser aux entreprises !

Le monde ancien, c’est le quinquennat de François Hollande, scandale d’Etat et amateurisme, dénonce Bruno Le Maire qui a demandé à l’Inspection générale des finances de faire toute la lumière sur les responsabilités des uns et des autres… Comment ont-ils pu maintenir cette taxe sur les dividendes malgré les doutes sur sa légalité ?
Excusez, glisse perfidement L’Opinion, mais le monde ancien, c’était aussi Emmanuel Macron, alors secrétaire général adjoint de l’Elysée, Alexis Kohler, aujourd’hui secrétaire général de l’Elysée mais alors directeur adjoint du cabinet du ministre des Finances… Etaient aussi dans la boucle l’actuelle directrice du Budget (qui dirigeait alors le cabinet du ministre du Budget) et encore le conseiller fiscal du Chef de l’Etat et du premier ministre (alors en poste à Bercy)…
Evidemment, Bruno Le Maire ne retient pas les noms de ces « fonctionnaires » -dit-il, mais des politiques, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Pierre Moscovici…

Le combat fiscal et pour l’emploi se joue aussi au niveau de l’Europe !

Pour Emmanuel Macron, une bataille essentielle se livre aujourd’hui à Luxembourg où le réunissent les ministres du Travail de l’Union : la réforme de la directive sur les travailleurs détachés, « une absurdité qui favorise le moins-disant social et fait monter les populismes », dénonce Le Figaro.
Mais à l’est, on renâcle, la Pologne fait de la résistance. Au sud, le Portugal et l’Espagne traînent aussi lourdement des pieds.
C’est un combat essentiel, écrit Arnaud de La Grange, un passage essentiel pour Emmanuel Macron s’il veut convaincre sur son « Europe qui protège »…
Echec interdit.
Bruno Le Maire estime (toujours dans Le Figaro) que l’Europe joue son sort sur le dumping fiscal et social…

A propos de dumping social, bienvenue à bord de Ryanair… Accrochez vos ceintures !

Rien ne va plus pour la compagnie low cost dont le patron habitué des coups d’éclat médiatiques, Michael O’Leary « est aux abois », expliquent Les Echos…
Annulations de vols en cascade (20.000) en raison des démissions à la chaîne de nombreux pilotes fatigués par les conditions de travail… (les hôtesses et steward sont payés 18 euros brut de l’heure, mais ne sont payés que lorsque les moteurs tournent)
Deux commandants de bord ont accepté de se confier à Libération, à condition que l’on préserve leur anonymat. L’entretien s’est déroulé à quelques kilomètres de l’aéroport de Charleroi dans une ambiance digne des films policiers…
Les pilotes de Ryanair sont les plus productifs d’Europe (près de 900 heures par an, avec 5 jours de travail consécutifs) d’où quelques coups de pompe à 8000 mètres d’altitude.
« Dès le 4ème jour, on est fatigué. Résultat, on dort dans le cockpit durant le vol, même si nous n’avons pas le droit de la faire quand le temps de trajet est inférieur à 2 h 25… », confie Eric. Bienvenue à bord.

Deux sujets de santé qui concernent les jeunes : la surdité et l’alcool…

L’alcool… Quand nos jeunes deviennent alcooliques. Dossier du Figaro Santé…
Un tiers des élèves de 3ème avouent avoir déjà fait l’expérience de l’ivresse, ce qui alarme les psychiatres et les médecins bien décidés à exprimer aujourd’hui leur inquiétude.
C’est lorsque l’alcool sert systématiquement à se sentir mieux dans les fêtes, à se désinhiber, qu’il doit être lucidement considéré…
Mais on lit aussi ce matin, dans L’Opinion, que des chercheurs anglais et hollandais sont formels : l’alcool délie les langues étrangères…
La diction est plus claire, le langage plus fluide, l’anxiété disparaît. A croire qu’avec une bouteille, on devient bilingue !
Leurs recherches constituent un encouragement, écrit Michel Schifres. « Parler avec jubilation est quand même un slogan plus sexy que consommer avec modération ».

La surdité. Les oreilles menacées par les décibels des concerts… Un décret commence à s’appliquer ce mois -ci, il vise à limiter à 102 décibels le niveau sonore de la musique dans les lieux publics.
Pétition dans Libération, en bas de laquelle on trouve Jack Lang, Jean-Michel Jarre, Laurent Garnier, contre ce décret car « vivre la musique, c’est l’entendre, l’écouter à un volume suffisant pour être physiquement transformé ».
Cette pétition insiste sur le plaisir « si singulier de la basse », sa force « qui apporte une émotion aussi vive que celle des grandes voix lyriques pour un autre public. »

Michel Grossiord