La Revue de Presse du jour – 17/01/2018

La revue de presse… Dis-moi où tu vis, je te dirai comment tu te portes…

Les études se suivent et se ressemblent…
On sait déjà que vivre à côté d’une installation sportive (gymnases, piscines, terrain de sport) est bon pour la ligne…
Les personnes vivant à moins de 1 km d’une salle de sport sont plus minces que la moyenne (étude publiée par la revue Lancet).
On apprend ce matin que vivre à côté d’un espace vert est bon pour la santé…
A l’heure où le débat budgétaire se focalise sur le financement de la santé, notamment des hôpitaux (chantier « à hauts risques » ouvert par la ministre Agnès Buzyn qui entend « valoriser la pertinence des actes », explique Le Figaro Economie), voici d’étonnantes pistes d’économies : une hausse de 10% des espaces verts autour des habitations permettrait d’économiser chaque année 56 millions d’euros sur le traitement de l’asthme, et 38 millions sur celui de l’hypertension artérielle !

Donc, tous au sport, tous au vert !

Il y a une différence entre l’installation sportive et l’espace vert ! Pas besoin de fréquenter le second pour en tirer avantage, raconte Le Monde.
Une étude a démontré que les personnes hospitalisées consomment moins d’antalgiques et sortent plus vite si elles ont vue sur des arbres plutôt que sur un mur !
Des études similaires, il y en a des centaines en fait…
Aller régulièrement dans un parc réduit les risques de diabète, de maladies cardiovasculaires, d’accouchement prématuré… Bref, les bénéfices sont potentiellement importants pour la santé publique, et pour les caisses d’assurance-maladie. Moindre exposition à la pollution, aux bruits et à la chaleur de villes…

Les villes, où comment les protéger de la pollution : la solution des péages urbains refait surface…

L’Etat entend faciliter leur mise en place pour réguler la circulation automobile et diminuer les embouteillages (c’est l’un des axes de la future loi sur les mobilités, révèlent Les Echos).
Londres ou Milan ont adopté le péage urbain. Aucune en France.
Lille pourrait s’inspirer de l’exemple de Rotterdam où un « péage inversé » a été mis en place : on ne paye plus, on est payé ! Payé en fin de mois (environ 2 euros par trajet évité) quand on laisse sa voiture équipé d’un GPS au garage aux heures de pointe…
Bordeaux et Grenoble sont aussi intéressées…

Restons dans les transports, avec la question mystère : oui ou non au nouvel aéroport Notre Dame des Landes ?

Réponse imminente… Mais Edouard Philippe avance masqué, comme le dit Libération.
Il y aurait des signaux « dans les deux sens », selon le sénateur écologiste Ronan Dantec…
Selon d’autres élus conviés à Matignon ces dernières semaines, les séances de câlinothérapie du premier ministre censées faire passer la pilule d’un abandon ont en fait brouillé les cartes…
L’Opinion dit chiche ! On le fait ! Emmanuel Macron aime bousculer, prendre le contre-pied, alors, écrit Nicolas Beytout, « faire acte d’autorité, respecter les dizaines et les dizaines de décisions de justice, se conformer à la volonté démocratique majoritairement exprimée par référendum, et lancer la construction de Notre Dame des Landes serait une rupture bienvenue par rapport à l’incessante procrastination et aux multiples reculades de ses prédécesseurs. »
Fin de citation.

A propos d’Emmanuel Macron, la presse relève les critiques venues de quelques-uns de ses soutiens !

Une tribune sévère dans Le Monde sur le sort des migrants : « M. Macron, votre politique contredit l’humanisme que vous prônez ! »
Parmi les signataires, des soutiens de la première heure d’Emmanuel Macron qui appellent au respect du droit d’asile… et notamment Jean Pisani-Ferry, à l’origine de la politique économique suivie…
La Voix du Nord, sous la plume de Jean-Michel Bretonnier, voit dans cette tribune venue « du cœur de la famille intellectuelle » du président un signe d’alerte, même si le dossier de l’immigration est un concentré de complexités humaines, juridiques, diplomatiques, économiques, sociales, sécuritaires, sanitaires, culturelles, politiques. Et fantasmatiques.
Emmanuel Macron a répliqué hier à Calais en dénonçant les déclarations à l’emporte-pièce de ceux qui donnent des leçons d’humanité « depuis Paris, en regardant des photographies ».
Ambiance en Macronie !

Dernier grand sujet à la Une : la natalité…

Les Français font donc moins de bébés (Le Télégramme)
Un déclin inquiétant de la natalité francaise, pour Le Figaro qui voit disparaître l’exception française… Laurence de Charrette note dans son éditorial : A l’avenir, prédisent une partie des experts, la population française n’augmenterait plus que par son solde migratoire.
« Fantasmatique » ou pas ? (pour reprendre le mot de La Voix du Nord).
Libération ne partage pas cette vision, mais on retiendra la conclusion de La Croix, signé Guillaume Goubert, parce qu’elle est belle tout simplement. Il est question de l’extraordinaire source d’énergie que peut représenter la naissance d’un enfant pour tous ceux qui l’entourent. L’écrivaine Michèle Manceaux l’a un jour dit magnifiquement en quelques mots : « Ce sont les enfants qui donnent la vie. Ni les pères, ni les mères. »

Michel Grossiord