La Revue de Presse du jour – 16/12/2016

Les Unes de la presse… Noël, c’est cadeau !…

Noël ne peut pas être fin août-début septembre…
Non Noël… ou les étrennes dira-t-on, c’est début janvier…
Que va-t-il se passer en janvier pour 5 millions de ménages ? Une baisse d’impôt !
Moins 20% pour les célibataire et les couples (mensualisés) dont le revenu fiscal est situé dans le bas du barème…
Un amendement du gouvernement, évoqué notamment par Les Echos, va permettre de rendre effective la nouvelle baisse d’impôt de François Hollande dès janvier…
Pour ça, Bercy va devoir réimprimer nombre d’avis et reconfigurer ses ordinateurs… mais c’est pour une bonne raison : il s’agit officiellement de « redonner du pouvoir d’achat aux Français »…
Ca n’est pas plutôt un geste électoral ? Les journaux n’en doutent pas évidemment… A quoi sert une baisse d’impôt si les électeurs n’en voient pas l’effet avant d’aller voter ? demande Le Figaro…
Le Parisien parle du « cadeau de Noël de Papa Sapin »…

Gros plan maintenant sur des gros contribuables: les stars du foot…

Les joueurs stars de la Ligue 1 se distinguent du commun des contribuables car ils négocient souvent avec les clubs des salaires nets d’impôts… ce qui leur restera effectivement sur leur compte en banque après avoir payé les charges sociales et l’impôt sur le revenu…
Le Parisien et L’Equipe révèle donc les plus gros salaires, ces sommes astronomiques qui récompensent « une main d’œuvre au talent exceptionnel », écrit le premier journal… Le Parisien qui s’interroge sur la portée « populiste » de ses révélations alors que le foot est empêtré dans le scandale des Football Leaks et ses soupçons d’évasion fiscale…

Quels sont les montants de ses salaires…

Dans le Top 30, les joueurs du PSG trustent les 6 premières places : Thiago Silva, 1.100.000 euros brut mensuel… Di Maria, 900.000… Cavani : 800.000… Coup de chapeau au milieu italien au PSG, Verrati, Monsieur Augmentation… En quatre ans, son salaire a été revalorisé 4 fois, et multiplié par 13… (500.000 euros)
Je ne parle que des salaires, pas des primes, nombreuses et variées, et des revenus annexes des sponsors…
Cette grille des salaires de la Ligue 1 (salaire moyen tous clubs confondus : 50.000 euros… au PSG : 450.000 euros) permet à L’Equipe de réaliser un petit exploit avec 26 Unes différentes…

On va parler maintenant d’un grand amateur de foot… Mais son entrée dans la compétition des primaires intrigue la presse… Il s’agit de Manuel Valls…

Tout à sa stratégie de rassemblement, Manuel Valls nage-t-il en pleine contradiction ? Il se veut le candidat de la révolte et de la force tranquille… Il rejette aujourd’hui ce qu’il a utilisé hier : le 49-3 !
Etonnante volte-face, écrit Le Parisien…
Le Figaro et L’Opinion l’accuse de reniement…
Où est passé son parler vrai, demande Sud-Ouest…
Les DNA parlent de contorsion, L’Union se pince…
Dans son propre camp, certains s’alarment de voir Manuel Valls faire de l’anti-Valls pour s’imposer dans la primaire… Mais un de ses proches avance une explication en forme de défense… Il s’appelle Francis Chouat, il a succédé à Manuel Valls à la mairie d’Evry… « Avoir été au pouvoir n’empêche pas de vouloir l’exercer différemment », dit-il dans sa plaidoirie adressée à ceux qui « tartinent sur les retournements de casaques » (cette formule est de lui aussi)
Le site d’information Les Jours lance aujourd’hui son feuilleton sur la primaire, intitulé « La rentrée des clash »…

On replonge dans le même temps dans la primaire de la droite dans les journaux…

4 pages… oui, 4 pages dans L’Opinion : Histoires secrètes de la primaire de la droite… rancunes, opération séduction, coups de mou…
Le coup de mou, c’est surtout celui d’Alain Juppé après sa défaite… Une page dans Le Figaro sur le grand coup de blues des défaits… Comment tourner la page afin que cet épisode ne laisse aucune aigreur ?
Alain Juppé a lâché au téléphone à un parlementaire : « Je n’ai eu qu’une vie de souffrance. Tout ce que j’ai fait en politique s’est mal fini… »
Pour certains, la voix calme qu’il a au téléphone masquerait même une forme de dépression…
Mais hier soir, le maire de Bordeaux était présent à l’auditorium de sa ville pour le concert de Noël de Radio classique… Etienne Mougeotte et Jean-Francis Pécresse ont au contraire vu un Alain Juppé très enjoué, dansant… Donc ressorti de terre !