La Revue de Presse du jour – 15/12/2016

La revue de la presse… Gros plan sur un président qui s’installe (Donald Trump) et un autre qui prépare sa sortie (François Hollande)

Donald Trump s’installe… Pas encore à Washington, où il ne s’est rendu qu’une fois depuis son élection, pour la rencontre avec Barack Obama… Il s’installe au pouvoir dans un décor à mi-chemin entre drugstore et palais pour émirs, temple de mauvais goût…
…la Trump Tower de New York… C’est là que le sort du monde se prépare, souligne Paris-Match dans son reportage…
Un défi pour les forces de l’ordre, mais Donald Trump dans son penthouse de 3 étages au-dessus du gratte-ciel a désormais le monde à ses pieds…
Dans sa Maison Blanche du Nord, comme l’appellent les New Yorkais, ceux qui rêvent d’un ministère doivent s’humilier et défiler devant les caméras avant et après leur rendez-vous avec le Boss, écrit Paris Match…
L’ancien gouverneur de Géorgie avait choisi de porter une cravate estampillée de motifs de tracteurs pour postuler au ministère de l’Agriculture…

Le Who’s who de la future administration américaine est à découvrir dans Le Figaro…

Sur une double page, photos et portraits de la « firme », comme dit le journal… Une équipe de choc, une drôle d’équipe aussi qui n’appartient pas au milieu politique traditionnel… « Attachez vos ceintures », conseille Le Monde…

Trump arrive donc… Et François Hollande prépare sa sortie…

Comment prépare t-il sa sortie de scène ? Le Figaro a mené l’enquête, sachant que cette question turlupine aussi le Chef de l’Etat qui ne veut pas donner l’impression d’inaugurer les chrysanthèmes… Conscient du risque, François Hollande a réuni ses conseillers lundi pour évoquer la fin de mandat : il va multiplier les déplacements à l’étranger…
Mais le courrier reçu à l’Elysée a déjà été divisé par deux : « On va passer plus de temps à la salle de gym du Palais », glisse un conseiller… Un député PS s’amuse: « Hollande, comme Mitterrand, préférera ne pas avoir un socialiste comme successeur… C’est la vie »…

Voilà qui nous amène à la primaire du PS… Heure limite aujourd’hui 18 heures pour déposer sa candidature…

C’est l’autre galerie de portraits dans les journaux : six hommes et une femme… Mais ceux qui dominent sont « quatre socialistes qui depuis 20 ans se liguent, se trahissent, s’unissent et à la fin, toujours se poignardent »…
C’est ainsi que Le Point présente Vincent, Arnaud, Manuel, Benoît (et les autres)…
Mais le coup de poignard sera-t-il porté cette fois au parti socialiste ? « On achève bien le PS » : c’est le thème de l’édito de Cécile Cornudet des Echos et d’Alain Duhamel, dans sa chronique de Libération…
Il se demande si la France n’a pas la gauche la plus bête du monde… qui lance une primaire crépusculaire, bientôt consternante… On voit bien qu’il n’est pas question de gagner mais de savoir à qui la défaite profitera… Qui (Vincent, Arnaud, Manuel, Benoît (et les autres) sera le bénéficiaire individuel de la déroute collective et pourra tenter une OPA sur le parti socialiste exsangue ?

En attendant, Arnaud Montebourg refuse de passer à la caisse…

L’Opinion révèle qu’il a une ardoise de 80.000 euros au PS comme ancien député… alors que Vincent Peillon a dû régler en urgence une ardoise de près de 20.000 euros…
A droite, François Fillon cherche toujours à éteindre l’incendie autour de sa réforme de la Sécurité sociale, mais, observe La Voix du Nord, on ne sait plus très bien ce qu’il veut réformer…
Son entourage se débat aussi dans les contorsions sémantiques… Ainsi le député Jean-François Lamour lance dans Le Figaro : « Il n’y a pas de reculade sur la Sécu, juste une explication différente »…
Un acronyme a fait son apparition chez les Fillonistes canal historique (comme Jean-François Lamour), nous apprend Le Parisien, les NAFF… Comme nouveaux amis de François Fillon qui se pressent pour avoir une place dans l’équipe de campagne…

Angela Merkel est-elle une NAFF ? Elle va rencontrer François Fillon à Bruxelles aujourd’hui…

Premier tête à tête… Ni l’un ni l’autre ne veulent en faire un événement, précisent Les Echos… Leur entretien devrait durer 10 à 15 minutes… pour parler des grands sujets du moment : la Syrie et la Russie d’abord… La chancelière a des positions beaucoup plus dures que François Fillon vis-à-vis de Damas et de Moscou…
Le Parisien s’interroge ce matin : Comment l’incontournable Poutine nous impose sa loi… Et tous les journaux de mettre en parallèle les atermoiements de l’Américain Barack Obama et l’impuissance des Européens face au conflit en Syrie…
L’impuissance de l’Europe et de toute la communauté internationale est déplorée…
Libération : Pourquoi a-t-on laissé faire ? Le journal dénonce un recul planétaire de la sensibilité humaine…
Silence on tue, écrit Le Midi Libre…
Alep paie au prix fort la lâcheté occidentale (L’Alsace)
Pascal Coquis conclut son édito des Dernières nouvelles d’Alsace titré Agonie par ces mots… Je vous les lis :
Par lâcheté, par indifférence, par lassitude peut être, nous n’avons pas changé le cours de l’Histoire. A Alep, ce n’est pas qu’un peuple qui meurt, c’est une part de l’humanité qui s’éteint.