La Revue de Presse du jour – 13/12/2017

La revue de presse… Il va être beaucoup question d’aéroports… Mais d’abord de celui de Roissy, où un incroyable fait divers s’est produit, révèle Le Parisien…

Un vol sans turbulences, comme le dit le journal…
Vous savez qu’à Roissy vivent en permanence des dizaines voire une centaine de SDF…
Vendredi, en fin d’après-midi, l’un deux était en train de fouiller les poubelles au terminal 2 F… Il s’appuie, le temps d’une pose peut être, contre une porte… qui s’ouvre !
Le voici qui se retrouve dans les locaux d’une société de transports de fonds, où sans peine il s’empare de deux gros sacs remplis de billets qui trainaient là…
Le SDF ne s’est pas attardé, disparaissant avec… 300.000 euros en poche !
Il a laissé derrière lui la valise qu’il trainait, mais qui était vide… Les enquêteurs tentent de retrouver le voleur qui apparaît sur les images de la vidéo surveillance… Un visage qui ne leur est pas inconnu, mais le SDF n’a aucune raison de revenir trainer à Roissy…

Notre Dame des Landes… Autre histoire d’aéroport…

Une histoire sans fin.
Un casse-tête politique pour Emmanuel Macron, soulignent tous les journaux…
Dossier quasiment « indémêlable » pour L’Opinion.
Notre Dame des embrouilles et du scandale, dénonce Le Figaro qui met en avant -quel que soit le choix d’Emmanuel Macron- la nécessaire évacuation de la ZAD occupée illégalement par les anti-aéroports…
« Cette évacuation sera pour le chef de l’Etat la partie la plus délicate à gérer : son image et son autorité, l’autorité de l’Etat, sont en jeu »

Lez zadistes, où comment les dépeindre de manière bien différente…

Il faut les mettre hors d’état de nuire, ce sont des activistes violents de la contestation permanente qui ont déjà en ligne de mire nombre de projets qu’ils jugent indésirables partout en France, dénonce Le Figaro…
Sur place, on n’a pas affaire à des enfants de chœur : toute une panoplie guerrière est prête : lance-pierres géants, trébuchet pour catapulter de lourds objets, pics en bois, armes de fortune, boules d’acier hérissées de clous. Un officier raconte que des extincteurs ont été remplis de peinture pour asperger les gendarmes afin qu’ils relèvent leur visière et soient atteints au visage…
Les zadistes ? Dans Libération, un autre monde peuplé de « 250 habitants » qui ont créé une vraie vie de village… Rap atelier le mardi… « Non-marché » hebdomadaire où des zadistes vendent leurs productions maraîchères et animales à un prix fixé par l’acheteur… Parallèlement, la ZAD poursuit l’édification de son « ambazada », une « cabane intergalactique » (dortoirs, cuisines, laverie…) capable d’accueillir « les luttes du monde entier ».
Les anti-aéroport, anti-beaucoup de choses, s’angoissent presque, lit-on, d’un renoncement officiel au projet, car ils entendent bien rester sur place de toute façon mais, explique la boulangère, « le retour dans un cadre légal nous obligerait à avoir des devoirs vis-à-vis de l’Etat, comme le paiement de taxes… Pour certains, cette coopération est inenvisageable… »

La question du respect du droit est posée…

Cette question est aussi posée dans une toute autre affaire, révélée par Le Canard Enchaîné et Le Parisien…
Le journal satirique est affirmatif : L’ex-garde des Sceaux a violé le secret judiaire.
« Sous le coup d’une enquête préliminaire sur une possible fraude fiscale, le député Thierry Solère a été rancardé par Jean-Jacques Urvoas, alors ministre de la Justice de François Hollande, »
Le Parquet confirme… d’ailleurs, une procédure pourrait être enclenchée contre l’ancien ministre pour violation du secret professionnel devant la Cour de justice de la République…
Le Parisien abonde, article sur une page évoquant « les liaisons dangereuses entre Solère et Urvoas »…
Une affaire qui pose de nouveau la question du lien entre les procureurs et le ministère de la Justice, lien très décrié mais dont le principe vient d’être réaffirmé par le Conseil constitutionnel au nom de l’harmonisation pénale sur l’ensemble du territoire…

Il est encore beaucoup question du climat dans la presse…

Et de la finance qui passe au vert, se réjouissent globalement les journaux.. (La Voix du Nord, La Presse de la Manche, Le Midi Libre)
C’est aussi bête que cela, écrit Le Journal de La Haute Marne, Lutter contre le réchauffement climatique, ça coûte ».
Dans Le Figaro, Jean-François Rial, le PDG de Voyageurs du monde, leader du voyage sur mesure, assure : « En 2018, nos voyages seront 100% carbone neutre.
Des projets de reforestation seront systématiquement financées… Il explique qu’on ne peut pas clouer au sol les voyageurs, mais qu’un aller simple Paris New York suffit à épuiser son quota de carbone annuel, En théorie, après un tel projet, une personne ne devrait plus bouger…
Dans le même temps, je découvre dans Le Monde une nouvelle tendance :travailler en voyageant, le rêve accompli des nomades numériques…Ou comment allier tourisme au bout du monde (Thailande, Colombie) et activité professionnelle avec pour critère premier la qualité de la connexion internet (et pas son bilan carbone)

Michel Grossiord