La Revue de Presse du jour – 12/12/2017

La revue de presse… Avec un scoop sur un dossier clé pour l’Ouest de la France, et la relation entre Emmanuel Macron et Nicolas Hulot…

Scoop du Télégramme de Brest à la veille de la remise au premier ministre du rapport des trois médiateurs sur le projet d’aéroport Notre-Dame-des Landes…
Le Télégramme en dévoile les conclusions, qui permettront au Chef de l’Etat de peser les avantages et les inconvénients du projet vieux de 50 ans mais plus que jamais sous haute tension.
Première expertise sur le budget !
Mauvais point pour les opposants au nouvel aéroport : rénover l’actuelle piste de Nantes Atlantique reviendrait quasiment au même prix que de construire le neuf un peu plus de 560 millions d’euros)… Et détruirait plusieurs zones humides…
Autre donnée du rapport : Notre Dame des Landes enregistrerait un trafic, et un succès, plus rapides à ce qui était prévu jusque-là : 9 millions de passagers dans moins de 20 ans.
Côté bilan carbone, c’est l’aéroport existant qui s’en sort le mieux…

Reste à savoir comment ces données vont peser sur le choix final…

Dans la balance, des arguments très différents :
-Economiques (certaines entreprises menacent de se délocaliser si Notre Dame des Landes ne se fait pas)
-Juridiques (178 décisions de justice favorables à l’aéroport ont été rendues, mais d’autres procédures sont toujours en cours)
-Les troubles à l’ordre public sont un autre argument : évacuer la ZAD serait engager une épreuve de force périlleuse…
Il y a aussi l’argument politique : la candidat Emmanuel Macron, rappelle Le Télégramme, avait promis de respecter le résultat du référendum organisé en Loire Atlantique favorable au nouvel aéroport, mais peut -il risquer de perdre le plus populaire de ses ministres, Nicolas Hulot ?

Emmanuel Macron-Nicolas Hulot : comment fonctionne leur « association » ?

Le président est un analyste froid des situations. Le ministre fonctionne à l’intuition.
L’arbitrage à venir sur Notre Dame des Landes sera un thermomètre de ce que chacun est prêt à concéder pour poursuivre leur association, explique Elsa Freyssenet qui dans Les Echos cherche à comprendre leur mode de fonctionnement…
Que va décider Emmanuel Macron ?
Son ministre de la Transition énergétique et solidaire a maintes fois jugé le projet « ruineux, inhumain et inutile ». Le rapport des 3 experts missionnés pour une médiation disent le contraire sur des points clés.
Nicolas Hulot s’est bien gardé de faire de Notre Dame des Landes un casus belli (du moins publiquement)…
Pour Emmanuel Macron, une décision favorable au nouvel aéroport remettrait-elle en cause sa soif de leadership international sur le climat ? On peut en douter…
Car l’objectif personnel et politique est bien celui-là, comme le soulignent Le Figaro et Libération : endosser le costume de protecteur, de sauveur de la planète !
« Le costume de chevalier vert lui va si bien, lit-on dans le premier journal. Après tout, qui reste-t-il dans le monde à part Emmanuel Macron pour s’installer à l’avant-garde de la lutte contre le réchauffement climatique ? Alors, dès qu’il en a l’occasion, il clame sa passion écologiste »…
Libération note aussi qu’Emmanuel Macron a pris les commandes de la lutte climatique face à la défection de Trump, mais le définit « d’écolopportuniste »… « Un lanceur d’alerte, oui… mais l’authenticité de son adhésion à l’urgence écologique reste à démontrer ».

Autre ministre en vedette ce matin, Agnès Buzyn…

« Sur l’hôpital, nous sommes arrivés au bout d’un système », déclare la ministre des Solidarités et de la Santé dans une longue interview à Libé.
Agnès Buzyn annonce des « décisions difficiles » qui devront être prises. Les défis : la pertinence des soins, la restructuration de nos hôpitaux…
Sujet hautement sensible, comme en témoigne la manchette de La Provence : Hôpitaux de Marseille, « ça va saigner »…
800 à 1000 suppressions de postes dont 400 soignants sont prévus. C’est le traitement de choc que réclame l’Etat pour accorder son aide financière aux hôpitaux de Marseille…

Un Une hommage : Ouest-France en deuil..

Toute la une consacrée à François Régis Hutin, bâtisseur du groupe Ouest-France, mort à 88 ans…
Patriarche du groupe de presse, qui édite le premier quotidien français avec près de 680.000 exemplaires vendus chaque jour dans le Grand Ouest, humaniste (« N’oublions jamais les plus pauvres, les oubliés, les méprisés », rappelait-il lors des conférences de rédaction, convaincu qu’un journal pouvait contribuer à « rendre l’humanité plus fraternelle », François-Régis Hutin était l’homme de grands combats : pour l’Europe rempart contre les guerre en Europe, contre la torture, la peine de mort, la bombe atomique, les communismes…
Ouest-France publie son dernier éditorial. Quand ces lignes paraîtront, j’aurai quitté ce monde…
François Régis Hutin écrit qu’il s’en va heureux d’avoir servi cette belle et grande œuvre, son journal, qui porte toujours très haut les valeurs de l’humanisme…

Un dernier gros titre ce matin, Le Parisien : « Un ex-ministre aux Assises ».
Il s’agit de Georges Tron, accusé de viols et d’agressions sexuelles…
C’est donc grave et très sérieux… à ne pas réduire à des « manies sexuelles », à la réflexologie plantaire, à la question qui lui était posée par le JDD… Etes-vous un fétichiste des pieds ?
Non, répondait Georges Tron.
Mais L’Humanité ose ce titre à la Libé : Tron va-t-il perdre pied aux assises ?
Il encourt 20 ans de prison

Michel Grossiord