La Revue de Presse du jour – 12/12/2016

La revue de presse… Surprise : « le bruit et la fureur » n’est plus une marque déposée par Jean-Luc Mélenchon…

Le candidat Mélenchon reste insoumis mais en a fini avec le bruit et la fureur, il l’a annoncé l’autre jour… Mais voilà que le créneau est déjà largement occupé…
Manuel Valls parle de révolte, Emmanuel Macron de révolution… Valérie Pécresse face aux lecteurs du Parisien exprime ses colères (en s’insurgeant contre la politique d’Anne Hidalgo en matière de transports ou de lutte antipollution).
« Les colères de Valérie Pécresse », c’est la Une du Parisien… Alors que beaucoup à droite font la danse du ventre devant François Fillon, la présidente de la région Ile de France (longtemps fillonniste avant de se prononcer pour Alain Juppé) prévient le vainqueur de la primaire :
-Si François Fillon devait me proposer d’entrer au gouvernement, je dirais non !

On a des nouvelles ce matin d’Alain Juppé et de Nicolas Sarkozy…

Alain Juppé a le blues… Il a été très abattu après son mauvais score, mais revenir à Bordeaux lui a redonné du poil de la bête, raconte un proche. Alain Juppé se dit « en cure »…
Nicolas Sarkozy lui voyage, et semble prendre les choses, c’est-à-dire la vie, du bon côté… Se voyant en globe-trotter, il compte reprendre ses conférences rémunérées…
Durant ses vacances en Thaïlande, Nicolas Sarkozy s’est tout de même fait raconter les soubresauts politiques au téléphone par Brice Hortefeux, François Baroin et Laurent Wauquiez, mais son épouse Carla l’a aidé à tourner la page : « Tu as 61 ans, la vie est belle, on peut faire plein de choses »…
Sarkozy-Juppé, « la vie d’après », racontée par Le Parisien…
Alors que « la vie de demain »… 2017… inspire de plus en plus de candidats à gauche…

Dernier en date : Vincent Peillon…

On l’avait quitté au printemps en écrivain de roman policier, s’amuse Le Monde… Vincent Peillon est de retour en politique comme candidat surprise à la primaire du PS…
Au Monde, il explique qu’il se lance car François Hollande n’y va pas… et défend avec ardeur le bilan du Chef de l’Etat. Pour comprendre son positionnement, cette question est posée à Vincent Peillon :
-Pensez-vous incarner le centre de la gauche socialiste ?
Pas le centre, mais le cœur, répond-il…
Vincent Peillon ne fait pas les Unes des journaux… privilège réservé à Emmanuel Macron surtout, et Manuel Valls, un peu…
Ce sont eux les héritiers de Hollande pour Les Echos… Macron-Valls : deux héritiers en duel…
Mais pour Le Figaro et L’Opinion, la dynamique est du côté d’Emmanuel Macron… à tel point d’ailleurs, comme l’écrit Guillaume Tabard, que nous avons entendu tout à l’heure, qu’il représente un danger mortel pour le PS et une alerte réelle pour Fillon…

Emmanuel Macron a réussi son pari de la mobilisation samedi : plus de 10.000 personnes…

Avec une crainte soudain de ses amis… L’espace de quelques secondes, dans le hall 6 du Parc des Expositions de Paris, ils ont cru qu’ils avaient perdu Emmanuel Macron, raconte Nathalie Segaunes dans L’Opinion…
(Ca n’est pas encore l’épisode des hurlements)
Nous en sommes à une heure 30 de discours, Emmanuel Macron doit aborder l’ultime partie consacrée à l’Europe… L’orateur, livide, épuisé, a eu un bref passage à vide. Un moment de flottement dont la salle s’est à peine aperçue…
« J’ai eu un coup de mou », a-t-il confié après le meeting à son entourage craignant que ça se soit vu… A la toute fin de son discours, il a lâché « Je n’en peux plus » à ceux qui le rejoignaient pour La Marseillaise…
Pas de commentaire d’Emmanuel Macron sur ses hurlements qui ont beaucoup amusé les réseaux sociaux… Le bruit et la fureur ont beaucoup surpris… Le voir ainsi en transe, hurlant son texte pour couvrir les cris dans la salle, les bras en croix et le regard tourné vers le ciel, raconte Le Figaro.. ;
« Christique », ont ironisé ses détracteurs…
Dans Libération, Emmanuel Macron « lévite » après son meeting… Photo prise en contre plongée… L’auteur du cliché, Denis Allard, raconte le making off : Macron ouvre les bras… On dirait Jésus… Puis il marche sur le côté de la scène, le visage dur et les poings fermés comme Ibrahimovic qui marque un but… il descend de la scène… Macron est happé par tout le monde, on veut le toucher. C’est un dieu vivant et il ne sait plus où donner de la tête… »
Le Figaro souligne qu’Emmanuel Macron met la gauche sous pression… déstabilise le PS… fragilise la primaire… Mais il va devoir faire attention à lui…

Donald Trump autre figure à la Une ce matin.. ;

A la Une de Libération : Conflits d’intérêts, Trump président PDG… Et du Figaro : Pourquoi le président élu va devoir rompre avec son empire…
Pourquoi ? On le comprend en lisant la double page très détaillée signée Philippe Gélie… Le milliardaire a derrière lui une longue histoire d’argent, d’intrigues… il a croisé des personnages sulfureux… Son empire est une mine inépuisable de conflits d’intérêts…
Donald Trump entend continuer à produire l’émission de téléréalite L’Apprenti (qui pourrait être présentée par Arnold Schwarzenegger) depuis le bureau oval… Du jamais vu, dit le correspondant à Washington du Figaro…..
On ne sait plus où on se trouve, pour Libé : Peut-être dans une version trash de House of cards…