La Revue de Presse du jour – 12/01/2017

La revue de presse… 17 minutes pour convaincre !

17 minutes, c’est le temps dont disposera chacun des 7 candidats ce soir pour le premier débat de la primaire de gauche…
Avalanche d’avant-papiers dans tous les journaux… Et cette question posée par Le Figaro : « Dans quel état d’esprit abordez-vous ce débat ?… »
-Un peu dans celui qui était le mien avant le premier débat à droite, répond… Gilles Bouleau (puisque c’est à lui que cette question est posée !)
Côté candidat, travail de préparation également… Arnaud Montebourg, nous apprend Le Parisien, s’est adjoint les conseils de coachs. Objectif : travailler aussi bien le fond que la forme, notamment le body language !…
Je ne sais pas si Arnaud Montebourg a besoin de conseils pour son expression corporelle… Mais ça m’a donné envie d’en savoir plus sur le body language : selon certains spécialistes, le corps, les gestes, c’est 55% du message que vous voulez faire passer…
38% passent par le ton de la voix !
Ce qui donne un total de 93% ! 93% du message passe par autre chose que les mots !

La maire de Paris utilise des mots qui ne ratent pas leurs cibles, elle a donné une interview au Monde…

Soutien du candidat à la peine Vincent Peillon (mais qui élève le débat selon elle), disant se reconnaître dans sa social-démocratie, Anne Hidalgo rejette Manuel Valls…
…qu’elle tient comme responsable de l’immense gâchis du quinquennat… Manuel Valls, mais aussi François Hollande et Emmanuel Macron. C’est le trio infernal pour la maire de Paris… Valls l’autoritaire, Macron incarnation de la reproduction sociale des élites, Hollande dont l’art de la synthèse consiste à trouver des voies de sortie qui ne nomment pas les problèmes…

Manuel Valls répondra : il sera demain matin l’invité de la matinale de Radio classique !

Autres articles assez savoureux ce matin : dans L’Opinion et Le Parisien, retour sur les 4 qui depuis 20 ans se sont croisés, aimés, bagarrés, alliés, trahis… Valls, Hamon, Montebourg, et Peillon… « Ce sont les enfants barbares qui se tuent entre eux, c’est Highlander, il n’en restera qu’un », décrypte un ami de François Hollande dans Le Parisien…
Mais attention, prévient La Provence : le PS est menacé d’extinction, le vainqueur de la primaire serait dans tous les cas selon BVA relégué à la 5ème place au 1er tour de la Présidentielle.
Le Parisien ouvre le débat du protectionnisme (c’est sa manchette) : Faut-il vraiment fermer nos frontières pour sauvegarder les emplois ? Non, dit le journal, c’est une vision à court terme…
Autre question concrète : Les Echos apportent des éléments sur le travail demain, avec la révolution numérique…
Moins de 10% des emplois sont directement menacés (les moins qualifiés et manuels), mais un emploi sur 2 sera néanmoins transformé par les robots… « La montée en compétences pour tous est plus que jamais nécessaire », prévient le Conseil d’orientation pour l’emploi dont on a entendu la présidente sur Radio classique plus tôt dans la matinée…
Une suggestion, que l’on trouve aussi bien chez Benoît Hamon que dans L’Obs qui cherche cette semaine à réveiller la gauche avec 25 idées : Taxer les robots !
Ca parait surprenant, mais l’idée d’un revenu universel a fini par s’imposer dans le débat… Taxer les robots pour financer la protection sociale !… Il y a même, signale L’Obs, une députée européenne du Luxembourg, qui suggère de donner une personnalité civile, une identité (via un registre) aux robots…
L’hebdo assure que cette proposition de taxe hérisse les industriels mais pas forcément les libéraux…

Le camp libéral, avec François Fillon… qui relance sa campagne !

François Fillon revient sur les questions régaliennes : immigration, sécurité, contrôle des frontières, conditions d’accès à la nationalité, résume Le Figaro…
Ses propositions, quotas pour immigrés, restriction du regroupement familial, ne plaisent pas à Libération qui les dénonce sur une double page… Regardez comment ça se présente : on voit sur la photo François Fillon hier à Menton entre un gendarme et un policier… Comme si c’était un forcené qu’on emmenait… D’ailleurs le titre cible « les quotas, projet forcené de Fillon » qui s’oppose au droit français et international…
François Fillon, c’est « l’homme à abattre », annonce Valeurs Actuelles : comment il est devenu la cible de Marine Le Pen, Macron, Valls… Mais on lit aussi des articles ce matin sur ses « frondeurs » comme les appelle Le Monde : des sarkozystes notamment qui lui rappellent à l’instar de Christian Estrosi que le mot social n’est pas une grossièreté…

Une dossier que François Fillon le chrétien lira avec attention dans La Croix et Le Pèlerin… sur les catholiques…

Les catholiques sont comme tout le monde… tous différents les uns des autres… L’identité catholique, c’est une immense diversité, dit La Croix… L’enquête de BVA étonne vraiment Le Pèlerin : pour une surprise c’est une surprise…
Dans l’actualité et dans la presse, enfin, encore une place de choix pour l’épidémie de grippe, qui continue de s’étendre… La grippe sévit, les hôpitaux souffrent…
Mais un point de vue qui tranche : Jean-Francis Pécresse s’insurge dans Les Echos : les urgences sont saturés, la faute au manque de lits ? Non. Le défaut de vaccination chez les Français est LE (écrit en capitales) responsable de ce qui pourrait être un drame sanitaire, inutile de désigner des boucs émissaires…
Il y a LE responsable et LE scandale médical : qu’on ne puisse pas se faire vacciner contre la grippe par les pharmaciens, geste simple mais les médecins protègent leur rente même si une timide ouverture est annoncée…
Un point de vue qui tranche donc, je ne sais pas s’il faut suivre Jean-Francis Pécresse quand il écrit que l’on pourrait se vacciner soi-même, se ficher la micro aiguille dans la peau… (j’en ai des frissons)
Ce qui ne fait pas débat : il est encore temps de se faire vacciner…

Michel Grossiord