La Revue de Presse du jour – 05/12/2017

La revue de presse… et l’hommage qui s’impose à Jean d’Ormesson !

On avait fini par le voir comme un éternel jeune homme…
A 92 ans, Jean d’Ormesson avait gardé une flamme incroyable, et était devenu « la rock star des lettres françaises », pour Le Point.
Immortel ! Académicien… romancier, journaliste, indissociable du Figaro…

Toujours de bonne humeur, et d’une courtoisie formidable ! Délicieux. Je me souviens Guillaume l’avoir souvent sorti du lit au petit matin… Déjà la revue de presse, sur une autre radio…
Allo, Jean d’Ormesson, je ne vous réveille pas ?
-Mais pas du tout, mais surtout ne communiquez pas mon téléphone en Corse…
Et déjà aux aurores le verbe haut, comme la voix si caractéristique, pour défendre son éditorial ou sa chronique du jour dans Le Figaro…
A la radio, on voyait briller son regard bleu…

Jean d’Ormesson, engagé à droite, plaisait à la gauche…

Mitterrand bien sûr, qui lui avait demandé d’être son ultime visiteur à l’Elysée, échange sur la vie et la mort lors du dernier petit déjeuner du septennat. Mais même Jean-Luc Mélenchon, avec qui l’espiègle Jean d’O échangea… Nicolas Sarkozy, qu’il aimait beaucoup, déjeuna aussi avec Jean d’Ormesson après son départ de l’Elysée…
Esprit vif, animé d’une forme de légitimisme, il accepta aussi d’être décoré par François Hollande, qui s’il fut « désastreux » pour la France est un « homme charmant »…

Visiteur officiel des présidents, Jean d’Ormesson pratiquait à merveille l’art de la conversation…
On guettait toujours ses écrits dans Le Figaro, qu’il dirigea dans les années 70…
Entre son œuvre littéraire et ses apparitions à la télévision qu’il ne boudait pas, Jean d’Ormesson incarnait l’amour de la vie, des femmes… L’un de ses grands combats fut de faire entrer Marguerite Yourcenar à l’Académie française, première femme à entrer sous la Coupole, espace masculin…
Sa passion première était bien sûr la lecture… Une citation récente de Jean d’Ormesson : « Tant qu’il y aura des livres, des gens pour en écrire et des gens pour en lire, tout ne sera pas perdu dans ce monde qu’en dépit de ses tristesses et de ses horreurs nous avons tant aimé ».

C’est dire que Jean d’Ormesson aurait été très peiné par la lecture du Parisien…

« Lecture, la France bonnet d’âne en Europe ».
Nos enfants ne savent plus lire, explique Le Parisien qui révèle les derniers résultats de l’étude internationale Pirls réalisée tous les 5 ans dans 50 pays…
Les compétences en lecture et compréhension des petits écoliers français en classe de CM1 sont en baisse par rapport au début des années 2000…
Il y a un an, l’Hexagone se réveillait déjà nul en maths, selon une autre étude…
Sur la lecture, un consensus émerge entre les chercheurs, tous d’accord sur la nécessité d’initier, mieux et plus tôt, les jeunes enfants au vocabulaire, à la compréhension et plus généralement au monde de l’écrit…

Un enfant sur 5 ne maîtrise pas les savoirs fondamentaux en 6ème… 7% de Français souffrent d’illettrisme… Un sujet de mobilisation pour l’Académie française qui avait organisé un événement solennel en octobre dernier : Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuelle, avait rappelé que « «la France est un pays d’écrivains, un pays passionné par sa langue et en même temps, toute une génération a des difficultés avec la lecture. Nous savons tous que lire est la liberté suprême. »

La mort de Jean d’Ormesson ne fait pas la Une des journaux ce matin, la nouvelle ne nous est parvenue que ce matin…

Les manchettes du jour…
Sur PSA qui veut combler son retard dans l’électrique. Les Echos.
Sur Trump aux Etats-Unis. Bousculé par l’affaire russe, le président américain a toujours derrière lui les Américains déshérités qui sont peu regardants sur le respect de ses promesses, assure Le Figaro. Ses électeurs voient toujours en Trump le porte-parole de leur colère…
Sécurité nucléaire : la faille, titre Libération qui recense toutes les faiblesses des centrales face à une action terroriste d’envergure… Attaques par avion, par drone, sabotage en interne… Reste à espérer que cette liste de points faible, cette vulnérabilité ne donne pas d’idées ni d’indications aux éventuels terroristes…

La politique… Avec la situation à droite, qui passionnait toujours Jean d’Ormesson..

« Ce que Wauquiez a dans la tête », annonce L’Opinion… Faire monter une nouvelle génération à LR… Et rassembler, un « défi », souligne L’Opinion.
Un peu d’espace à ses concurrents… la filloniste Florence Portelli dans Le Parisien, très audacieuse, « Je vais gagner »…
Elle adore l’opéra, y pleure beaucoup…
Et le portrait dans Libération du juppéiste Maël de Calan, qui a découvert sa sensibilité politique en terminale… « J’avais une prof d’économie qui nous a forcés à nous abonner à Alternatives économiques. Pour moi, ce journal représentait l’horreur absolu. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé que j’étais de droite ».
Le tropisme Alternatives économiques des profs d’économie est souvent dénoncé par les tenants de la thèse libérale. En l’espèce, la lecture de ce mensuel alter aura gonflé les rangs de la droite…

Michel Grossiord