La Revue de Presse du jour – 04/01/2017

La revue de presse… Un peu de poésie dans un monde de brutes, celui la présidentielle à gauche…

Un monde de brutes, c’est ce qu’inspire la Une de Libération, avec les photos de 4 hommes qu’on sent prêts à en découdre… Valls, Hamon, Peillon, Montebourg, même regard qui vous fixe en gros plan…
On dirait les candidats à un match de catch…
De la poésie dans tout cela? Disons de la généalogie… L’Express a été intrigué par l’avalanche de noms en « on », ajoutons à Hamon et Peillon, Macron… Macron contraction de maqueron, terme picard pour dire entremetteur…
Le mot peille signifie chiffon en ancien français : ainsi les ancêtres de Vincent Peillon furent chiffonniers…
Jean-Luc Mélenchon porte un nom d’origine espagnole… Il existe toutefois des Mélenchon français dont les lointains ancêtres furent probablement tripiers : dans le Lyonnais, le mélanchon (avec un a) désigne les tripes…
Amusant quand on lit sur le site de Libération que le candidat de la France insoumise prône la réduction de la consommation de viande, et cite les algues et le quinoa comme des alternatives à développer…

Que leur nom se termine ou non en « ON », c’est la guerre entre tous ces candidats…

Suivez leurs regards… ils se regardent en chiens de faïences…
Manuel Valls n’a pas eu l’occasion de croiser le regard de François Hollande depuis son départ de Matignon… Ils n’ont eu aucun contact depuis, ils ne se sont même pas souhaité une bonne année, assure Le Canard Enchaîné…
…qui publie par ailleurs un portrait cinglant de celle qui fait défaut ce matin dans les journaux, la seule femme engagée dans la primaire… Je veux parler de… Sylvia Pinel, « en radicale sèche », crédité de 0%…
« Au fil des années, Sylvia Pinel a développé une petite expertise personnelle : elle est devenue la reine du parler-creux, elle affiche un visage totalement inexpressif »…
Pas de machisme, l’article est signée Anne-Sophie Mercier…

Manuel Valls est jugé méconnaissable par une bonne partie de la presse…

Manuel Valls se donne le droit d’inventer, observe La Charente Libre… Mot étrange, pour La Montagne… Le droit d’inventivité fait écho à Lionel Jospin qui appliquait le droit d’inventaire par rapport à la présidence de François Mitterrand…
En fait, résume Françoise Fressoz, du Monde, l’ancien trublion du Parti socialiste et ancien premier ministre est rentré dans le rang, se plie à l’art de la synthèse, gomme les mots qui fâchent…
Au final, c’est «l’inéluctable hollandisation de Manuel Valls », selon ma consoeur. Ligoté, Manuel Valls laisse un boulevard à Emmanuel Macron affranchi lui de François Hollande, du quinquennat et du Parti socialiste…
Toujours au sujet de Manuel Valls, on lit dans Le Parisien qu’il n’a pas dégainé hier son programme comme ça, au dernier moment, même s’il a travaillé sur ses 50 pages jusqu’à 2 h 45 !…
Il a commencé à réfléchir… « au printemps dernier », « au cas où », comme dit son entourage…
Transmis à l’Elysée où le Chef de l’Etat, on l’a compris, n’a pas l’intention de manifester son enthousiasme vis-à-vis de son ancien collaborateur…

On retrouve François Hollande ce matin en chef de guerre…

Rien à voir avec la blitzkrieg des primaires… Nous évoquons là le chef de guerre au terrorisme… président martial…
François Hollande avait imprudemment évoqué dans le livre « Un président ne devrait pas dire ça » les assassinats ciblés de terroristes… les fameuses opérations homicides menées par les services secrets…
François Hollande avait admis devant les deux journalistes avoir ordonné ce type de vengeances, confiant en avoir décidé au moins 4…
Un chiffre minimaliste en fait… Selon le journaliste Vincent Nouzille, au moins une quarantaine d’assassinats ciblés ont été exécutés à l’étranger entre 2013 et 2016, soit par les armées, soit par la DGSE, soit encore plus indirectement par des pays alliés sur la base de renseignements fournis par la France…
Cela représente environ une opération par mois, un rythme jamais vu depuis la fin des années 1950, à l’époque de la guerre d’Algérie…
Cette rupture dans l’usage de la force (Nicolas Sarkozy et surtout Jacques Chirac étaient plus prudents) est détaillée dans le livre de Vincent Nouzille consacré au terrorisme, « Erreurs fatales » qui paraît aujourd’hui et dont s’empare Le Monde…

Encore un mot sur un candidat à la primaire, Arnaud Montebourg…

Une pique dans Le Point… Arnaud Montebourg va peaufiner aujourd’hui le chiffrage de son programme, mais hier matin il a peaufiné son image… celle qu’il a de lui…
Montebourg, gonflé à l’hélium, s’amuse Sophie Coignard dans Le Point. Je suis le candidat de la transformation concrète du système économique et financier, politique européen…
…avant de choisir de se comparer à Victor Hugo : « Je suis un peu comme, finalement, Victor Hugo lorsqu’il exaltait le travail fier… »
L’enflure narcissique est décidément sa marque de fabrique, épingle Le Point…

Un personnage modeste pour conclure…

Il fait toute la Une du Maine Libre…
Patrice, éleveur sarthois, pose dans son champ… « Sur M6, Patrice rêve d’un premier amour »…
Patrice a 52 ans… En quête d’un premier amour, candidat de L’amour est dans le pré…
Je lui souhaite de l’emporter, le premier amour…