La Revue de Presse du jour – 03/10/2017

La revue de presse… L’horreur partout…

Avis de faire-part… les unes des journaux se couvrent de noir, jour après jour…
Marseille, Las Vegas, actes insensés revendiqués par Daech : ces attaques illustrent, pour Le Parisien, l’impossibilité d’une lutte rationnelle contre la violence aveugle…
Le Parisien comme Le Figaro ont eu le temps de glisser quelques lignes sur l’attentat aux bonbonnes de gaz déjoué par miracle dans le hall d’un immeuble du XVIème arrondissement de Paris…
Avec cette précision apportée par Le Figaro, qui nous éloigne d’une violence aveugle et nous dirige tout droit vers une violence ciblée: les terroristes visaient un militant associatif engagé contre l’islamisme radical…
Les poseurs de bonbonnes se seraient trompés d’adresse, prenant pour cible un homonyme habitant dans le XVIème arrondissement…
Double et terrifiante première : un résistant à l’islamisme et un immeuble d’habitation ont été choisis pour cible…

5 personnes ont été interpellées (notamment dans l’Essonne) et une enquête antiterroriste est ouverte…

Alors que la menace reste très élevée, la loi antiterroriste doit être adoptée aujourd’hui par les députés…
Une loi insuffisante pour une partie de la droite, et très contestée par la gauche et les défenseurs des droits de l’homme en raison des pouvoirs renforcés qu’elle offre à l’autorité administrative, au détriment du pouvoir judiciaire, rappelle Le Monde.
Etat de droit. Etat d’urgence. Etat policier. Les polémiques sont vives (les questions de fond ne sont pas mineures, soulignent Les Dernières nouvelles d’Alsace).
Mais ce matin, d’autres questions se posent sur ce que Le Progrès de Lyon appelle « les zones d’ombre de l’attaque de Marseille ».
La Provence note aussi que la très récente remise en liberté de l’assaillant des deux cousines de 20 ans pose question. L’Etat (l’Etat de droit) a-t-il failli ?
Une question qui doit intensifier l’indicible douleur des proches des jeunes femmes poignardées au nom d’Allah gare Saint-Charles, commente L’Est Républicain.

La question est : comment l’assassin de Marseille est-il passé entre les mailles du filet ?

Un parcours « sidérant » pour Le Figaro.

Ahmed Hanachi avait été interpellé une nouvelle fois pour vol à l’étalage à Lyon, deux jours avant de tuer à Marseille…
Le Progrès raconte : Les policiers voulaient placer en rétention ce Tunisien de 29 ans en situation irrégulière, qui avait déjà été arrêté sous 7 identités différentes pour des faits de délinquance, mais ils se sont heurtés à des dysfonctionnements administratifs… Pas de place en centre de rétention. Et pas de fonctionnaire de la préfecture pour signer l’obligation de quitter le territoire. Ahmed Hanachi a été remis en liberté…
Il a pris le train pour Marseille.
Au jeu de la patate chaude, la tension est extrême entre la justice et la préfecture, commente La Provence pour qui la chronologie des événements, revisitée à postériori, donne le vertige.

Emmanuel Macron attendu aujourd’hui sur les questions économiques…

Information du Courrier picard : il n’y a pas que Whirlpool… Le beau coup de « com » d’Emmanuel Macron, dit le journal d’Amiens…
Venu parler d’emploi chez Whirlpool et Amazon, le Président de la république annoncera finalement la poursuite du projet Seine-Nord. Inespéré pour la Région et plutôt bien joué…
Mais Emmanuel Macron est engagé dans une autre bataille, qui fait la Une du Figaro : la bataille de la réforme de l’Impôt sur la fortune…
Il envisage de lâcher du lest, au grand dam de ce journal et aussi de L’Opinion qui ne parle pas de bataille de l’ISF mais du « piège des taxes m’as-tu vu »…
Allusion à la phrase du rapporteur général du Budget, le député En marche (ancien radical de gauche) Joël Giraud qui déplore que les yachts, les jets privés, les chevaux de course, les voitures de luxe ou encore les lingots d’or ne soient plus pris en compte dans la nouvelle version immobilière de l’Impôt sur la fortune… « Des symboles de ce genre doivent être beaucoup plus taxés. Un yacht, c’est m’as-tu vu, ce n’est pas productif pour l’économie… »
L’Humanité abonde dans ce sens… dénonçant dans son édito « la richesse tapageuse et insolente… »

La question est partout posée, jusqu’à La Croix : Faut-il taxer les signes extérieurs de richesse ?

La Croix ne donne pas la position de l’Eglise, mais l’essayiste Pascal Bruckner affirme dans L’Opinion que la France est un pays catholique. Or la haine de l’argent est la marque du catholicisme… Le Pape François lui-même n’a-t-il pas expliqué que « l’argent, c’est le fumier du diable », mais aussi « Je n’aime pas l’argent mais j’en ai besoin pour mes pauvres »…
La France compte seulement 34 grands voiliers et 45 yachts, glissent Les Echos. Les autres, qu’on admire sur le port de Saint Tropez et ailleurs, sont enregistrés dans des paradis fiscaux…
Pour les bijoux, un conseil : promenez-vous rue Saint Honoré à Paris, jusqu’à la place Vendôme bien sûr…
Une page dans Le Figaro sur cette rue devenue « the place to be » pour le luxe… C’était déjà à la Révolution la rue de la mode et du luxe…
On ne risque rien à y aller… faire du lèche vitrine… Le rêve est autorisé, « diamonds are the girl best friends ».

Michel Grossiord